Dans la petite cuisine du Restô des lacs de Peyssies, comme dans la salle, le personnel s'active. A première vue, rien ne différencie ce restaurant d'un autre. C'est tout l'objectif  de l'association qui a repris ce restaurant pour favoriser le travail des personnes handicapées : en faire un sas, un lieu où le handicap est gommé. 7 travailleurs handicapés et 3 professionnels de la restauration y travaillent ensemble quotidiennement. 

"Il n'y a plus de handicap. Il peut y avoir des différences mais on est là pour les gommer et on est dans un sas entre le milieu protégé, travailleur de l'ESAT et le milieu ordinaire" explique Didier Gaillard, le directeur de Etablissement et service d'aide par le travail (ESAT) "les pins", l'établissement médico-social qui gère le restaurant. "C'est un restaurant comme les autres qui travaille avec des personnes différentes". 
Pour les travailleurs handicapés, cette expérience n'est pas seulement le moyen de trouver enfin un vrai travail, loin des réticences de nombreux employeurs. C'est aussi un vrai tremplin vers la confiance en soi et vers l'autonomie.

Voyez le reportage de Karine Pellat et Virginie Beaulieu :

Ce contenu n'est pas compatible AMP.