Haute-Garonne : le département pourrait mettre fin aux 80 km/heure sur les routes et revenir à une limitation à 90 km/h

Installation des panneaux de limitation à 80km/heure le 28 juin 2018 sur une route de Haute-Garonne / © MAXPPP
Installation des panneaux de limitation à 80km/heure le 28 juin 2018 sur une route de Haute-Garonne / © MAXPPP

Le département de la Haute-Garonnne envisage de revenir à une vitesse de 90 km/heure sur les routes. Le premier ministre Edouard Philippe a ouvert la voie ce jeudi à un assouplissement de la limitation à 80 km/h en laissant la responsabilité aux présidents des conseils départementaux.

Par Juliette Meurin

80 km/heure ou 90 km/heure ? le sujet fait polémique depuis très longtemps.
Pour la première fois ce jeudi 15 mai, le premier ministre Edouard Philippe a ouvert la voie à un assouplissement qui permettrait aux présidents de département de choisir.

Le conseil départemental de Haute-Garonne que nous avons interrogé envisage donc de revenir à une limitation de 90 km/heure sauf pour les zones accidentogènes reconnues.

Christian Sans, vice-président du Conseil départemental de Haute-Garonne en charge des routes explique que le Département "possède une bonne connaissance du territoire (...) la collectivité est donc la plus à même de prendre cette responsabilité. La limitation de vitesse par défaut sur le réseau secondaire pourrait donc revenir à 90 km/h sauf pour les zones accidentogènes reconnues."


Les zones restent "à définir en lien avec les services de l’Etat, compétents en matière de sécurité routière, sur la base de statistiques d’accident ou des caractéristiques du réseau routier, par exemple pour les routes de faible largeur et qui ne bénéficient pas de marquage axiale réglementaire (routes de moins de 5m)", précise Christian Sans.

"Les modalités financières de ce nouveau changement devront également être précisées par le gouvernement" conclut le vice-président du département.
 

A lire aussi

Sur le même sujet

Max Brail, maire de Lastours, regrette le manque de soutien de la part de l'Etat

Les + Lus