Haute-Garonne : une surveillante de la prison de Seysses en garde à vue suite à des violences sur des détenus

Une surveillante de la prison de Seysses a fait l'objet d'une enquête pour violences par personne ayant autorité sur deux détenus. Les faits sont intervenus à la fin du mois d'août. Elle a été placée en garde à vue et sera jugée.

Une surveillante de la prison de Seysses a été placée en garde à vue pour violences et va comparaître devant le tribunal correctionnel de Toulouse.
Une surveillante de la prison de Seysses a été placée en garde à vue pour violences et va comparaître devant le tribunal correctionnel de Toulouse. © Nathalie Saint-Affre/Maxppp
S'ils sont régulièrement mis en cause par les détenus, les surveillants de prison font très rarement l'objet de poursuite devant les tribunaux. Pourtant une surveillante de la prison de Seysses près de Toulouse a été placée en garde à vue, suite à la plainte de détenus pour coups et blessures. Les faits se seraient déroulés à la fin du mois d'août.

Ils ont fait l'objet d'une enquête en interne. Celle-ci a été suivie par une enquête préliminaire menée par les gendarmes. Le parquet a décidé de saisir le tribunal correctionnel.

Des versions divergentes


La surveillante, âgée de 47 ans, a été placée en garde à vue. D'après son avocat, Etienne Durand-Raucher, elle reconnaît être intervenue auprès de deux détenus qui fumaient dans un endroit interdit. Elle affirme avoir donné une gifle à l'un d'eux parce qu'elle l'aurait considéré comme menaçant.

La version des deux détenus mentionne au contraire des faits violents et gratuits. L'un aurait été roué de coups et l'autre tiré violemment par les cheveux.

La surveillante devra répondre de violences par personne dépositaire de l'autorité publique. Elle sera jugée par le tribunal correctionnel de Toulouse en mai 2021.
 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
prison justice société police sécurité