• FAITS DIVERS
  • MÉTÉO
  • POLITIQUE
  • ECONOMIE
  • SOCIÉTÉ
  • SPORT

Interpellé par des écologistes, le maire de Toulouse s'engage (symboliquement) pour l'état d'urgence climatique

Jean-Luc Moudenc / © STEPHANE DE SAKUTIN / AFP
Jean-Luc Moudenc / © STEPHANE DE SAKUTIN / AFP

Le maire de Toulouse a été interpellé publiquement par un collectif pour le Climat. Jean-Luc Moudenc a répondu et s'engage. Même s'il s'agit d'engagements symboliques.

Par Laurent Dubois

Ce 24 mai, le maire de Toulouse a reçu un collectif toulousain. Cette rencontre fait suite à une lettre ouverte publiée par 19 associations écologistes. La délégation a été reçue pendant 1 heure 15. Jean-Luc Moudenc annonce avoir répondu à 3 demandes des "Citoyens pour le Climat-Toulouse".

Le maire de Toulouse "s'est engagé à assujettir toutes les décisions de Toulouse Métropole à leur impact positif ou neutre sur le climat et la bioversité".  Jean-Luc Moudenc ne donne pas de détail sur la concrétisation de ce principe général. Etudes d'impacts ? Application d'un principe de précaution écologique ? Sanctuarisation de zones "vertes" non urbanisées ? Développement du transport à hydrogène ?

Les autres engagements sont symboliques. Le maire de Toulouse va faire voter au prochain conseil municipal. Un voeu adressé à l'Etat Français pour demander une "déclaration d'état d'urgence écologique et climatique". Jean-Luc Moudenc s'engage également à se faire l'avocat de la cause écologique auprès de l'association de maires (de grandes villes) qu'il préside, France Urbaine

A Toulouse et en Occitanie, les marches pour le climat réunissent plusieurs milliers de manifestants. Pour la 6ème édition, 2000 personnes se sont mobilisées.

 

A lire aussi

Sur le même sujet

Montpellier : le sénateur LREM Robert Navarro définitivement condamné pour abus de confiance

Les + Lus