Invasion de têtes chercheuses au musée St Raymond de Toulouse

© Muséomix
© Muséomix

Pendant 3 jours, l'établissement culturel vit au rythme de Muséomix. L'évènement rassemble des designers, des développeurs, des graphistes, des bidouilleurs, des chercheurs (et j'en oublie) pour inventer le musée de demain.

Par Emmanuel Wat

Le marathon créatif a démarré vendredi matin par une découverte du musée des Antiques par les participants venus d'un peu partout en France.
Sept équipes aux noms évocateurs (Les Augustes, L'Hydre de St Raymond ou encore Athénaton) prennent part à ce challenge inédit à Toulouse. 

Le jour II est celui de la conception et de la réalisation des prototypes. Imprimante 3D, découpe laser et tablettes numériques sont à la disposition des muséomixeurs pour arriver à leur fin.

Le dernier jour (à savoir dimanche) est celui de la dernière ligne droite avec la présentation au public des travaux (de 16h à 20h).

Les réalisations resteront exposées une semaine au musée St Raymond.

L'avancée des projets est largement relayée sur les réseaux sociaux. 


Les équipes ont carte blanche pour trouver de nouvelles façons de présenter les collections archéologiques. 

Une expérience plutôt gonflée !!!

Le musée Saint Raymond n'est pas le seul à être "muséomixé" en 2016. 

La manifestation se déroule simultanément dans 17 lieux et dans 5 pays à travers le monde.

Le musée est ouvert au public gratuitement  durant toute l'opération.

 

Sur le même sujet

Les + Lus