• FAITS DIVERS
  • MÉTÉO
  • POLITIQUE
  • ECONOMIE
  • SOCIÉTÉ
  • SPORT

Jugé pour avoir arraché quatre affiches publicitaires

Des "antipub" ont placardé des affiches sur les sucettes JC Decaux en soutien à Tanguy / © Eric Coorevits / France 3 Midi-Pyrénées
Des "antipub" ont placardé des affiches sur les sucettes JC Decaux en soutien à Tanguy / © Eric Coorevits / France 3 Midi-Pyrénées

Un militant "antipub" toulousain est jugé ce jeudi devant le tribunal correctionnel de Toulouse pour avoir arraché quatre pubs dans des "sucettes" Decaux en 2013. Il est poursuivi pour "dégradation de biens privés". Le parquet a requis 140 heures de travail d'intérêt général. 

Par Fabrice Valery

La justice ne plaisante pas avec les biens privés ! Un jeune homme de 27 ans, Tanguy O. a été jugé à Toulouse ce jeudi pour avoir ouvert le 29 juin 2013 quatre "sucettes" Decaux et avoir arraché les affiches publicitaires qui y figuraient. Le parquet a requis 140 heures de travail d'intérêt général (TIG).

Pris en flagrant délit par un employé de la société, le militant du RAP (résistance à l'agression publicitaire) avait même été poursuivi en voiture par le salarié jusqu'au commissariat où il s'était réfugié. La société JC Decaux a alors porté plainte et le jeune homme est jugé ce jeudi à Toulouse pour dégradation de biens privés. 

En soutien à Tanguy, des militants anti-pub ont placardé ce jeudi matin leurs propres affiches sur du mobilier urbain publicitaire de Toulouse, notamment dans le quartier du Palais de Justice (photo ci-dessus). 

Le jugement a été mis en délibéré au 13 mars prochain. 

EN VIDEO / le reportage d'Eric Coorevits et Vincent Albinet
Jugement d'un antipub



Sur le même sujet

Béziers : Jacques Rançon avoue le meurtre d'Isabelle Mesnage dans la Somme en 1986

Les + Lus