• FAITS DIVERS
  • MÉTÉO
  • POLITIQUE
  • ECONOMIE
  • SOCIÉTÉ
  • SPORT

Le chantier de l'école d'économie de Toulouse reprend après deux ans de péripéties

Une vue du chantier avant son arrêt / © Université Toulouse Capitole
Une vue du chantier avant son arrêt / © Université Toulouse Capitole

Le chantier de la Toulouse School of Economics reprend ce lundi 14 septembre après un an d'arrêt et deux ans de péripéties liées à de mauvais calculs du bureau d'études pour les fondations. La livraison a pris du retard. Et avec, le déménagement... de Sciences Po Toulouse. 

Par Fabrice Valery

Grand jour pour le futur bâtiment de la Toulouse School of Economics (TSE) : après d'incroyables péripéties, le chantier reprend ce lundi 14 septembre pour, si tout va bien, ne plus s'arrêter jusqu'à la livraison, désormais prévue pendant l'hiver 2017-2018 !

Deux ans de péripéties

Tout avait pourtant bien commencé en 2013, lorsque le chantier a débuté à proximité de la place Saint-Pierre à Toulouse. Sauf que rapidement, le constructeur, Eiffage, émet des doutes sur les calculs du bureau d'études concernant les fondations. Et ce n'est pas un petit détail ! En mai 2014, des failles sont cette fois réellement détectées dans les fondations en raison des erreurs du bureau d'études. Il faut alors tout reprendre à zéro. Le chantier est stoppé en septembre 2014.

Un an de retard et 6 millions de préjudice

Le retard de ce chantier colossal de plus de 11.000 mètres carrés pour donner à la TSE et à son prix Nobel d'économie Jean Tirole, des locaux à la hauteur de leur renommée internationale, a des conséquences financières pour l'université Toulouse 1 Capitole. Un préjudice estimé à 6 millions d'euros par son président Bruno Sire, qui a assigné le bureau d'études devant le tribunal administratif. Problème : la société a été liquidée !
En terme d'organisation, ce retard pose aussi d'immenses problèmes en cascade.
Vue du projet (image de synthèse) / © Université Toulouse Capitole
Vue du projet (image de synthèse) / © Université Toulouse Capitole

Le déménagement de Sciences Po (encore) retardé

Car c'est l'Institut d'Etudes Politiques de Toulouse qui doit investir les actuels locaux de l'école d'économie à la Manufacture de Tabac. Après le refus de du maire LR de Toulouse Jean-Luc Moudenc de signer le permis de construire de Sciences Po sur le quai Saint-Pierre, l'école et l'université ont dû chercher de nouvelles solutions. Les locaux libérés par la TSE offrent une nouvelle opportunité pour Sciences Po qui est actuellement hébergé dans des locaux inadaptés et en partie insalubres rue des Puits-Creusés. Sciences Po occupera donc les locaux de la Manufacture, mais le retard du chantier de la TSE, impose aussi un nouveau délai à l'IEP : une convention a été signée en juillet 2015, mais Sciences Po ne pourra donc déménager qu'à la rentrée 2018 !

Sur le même sujet

Blaquart (Nîmes olympique) et le bâton de bourbotte

Les + Lus