• FAITS DIVERS
  • MÉTÉO
  • POLITIQUE
  • ECONOMIE
  • SOCIÉTÉ
  • SPORT

Le groupe de crèches toulousain La Part de Rêve racheté par La Maison bleue

© Max PPP
© Max PPP

Le groupe de crèches La Part de Rêve, installé dans la banlieue de Toulouse, a été racheté par un autre opérateur français, La Maison Bleue, pour donner naissance au numéro trois de la petite enfance en France.

Par VA, avec AFP

Le montant du rachat de La Part de Rêve n'a pas été dévoilé mais il donne donne naissance au "troisième opérateur" du secteur derrière Babilou et Les Petits Chaperons Rouges, a déclaré lundi Rémi Demersseman-Pradel, président-fondateur de La Part de Rêve.

A terme, l'activité crèches "va continuer de croître de 15 à 20% chaque année" pour les deux entités, a-t-il estimé. 

"La synergie des deux réseaux constitue désormais un ensemble de 180 crèches en France et en Suisse, regroupant 2.200 collaborateurs avec une capacité d'accueil de 7.000 enfants par jour", souligne La Part de Rêve dans un communiqué.

L'organisation, l'enseigne et la ligne directrice des deux groupes restent inchangées à l'issue de ce rapprochement.

Il n'y a "pas intérêt à faire disparaître l'une des deux marques" qui sont complémentaires d'un point de vue notamment géographique, a expliqué Rémi Demersseman-Pradel.

Son groupe, dont le siège est situé à Plaisance-du-Touch, est plutôt implanté dans l'ouest de l'Hexagone tandis que La Maison Bleue, qui a son siège en région parisienne, opère plutôt sur l'est de la France. La Part de Rêve, qui enregistre "une croissance de 25% depuis 4 ans", entend ainsi poursuivre "sa dynamique de développement avec le soutien de ce nouvel actionnaire de poids, spécialiste de son secteur d'activité". Le groupe prévoit de réaliser un chiffre d'affaires de plus de 13 millions d'euros en 2015.

Sur le même sujet

Hérault : des agriculteurs dénoncent la récupération de terres agricoles pour produire de l'électricité verte

Les + Lus