• FAITS DIVERS
  • MÉTÉO
  • POLITIQUE
  • ECONOMIE
  • SOCIÉTÉ
  • SPORT

Le Stade Toulousain revient dans la course aux barrages à domicile

Yacouba Camara et ses coéqupiers. / © Pascal Pavani / AFP
Yacouba Camara et ses coéqupiers. / © Pascal Pavani / AFP

Toulouse conserve l'espoir d'accrocher un barrage à domicile après avoir enfoncé Agen, désormais officiellement relégué en Pro D2, dimanche lors de la 23e journée de Top 14.

Par AFP

Totalement relancés par leur victoire à Nice face à Toulon le week-end dernier (12-10), les hommes d'Ugo Mola ont confirmé leur dynamique à trois journées de la fin de la saison régulière en enchaînant une troisième victoire de rang, après avoir connu un trou d'air en février-mars. Les Toulousains ont écrasé Agen 52 à 19 sur leur terrain.
Toujours cinquièmes au classement, ils ne sont plus qu'à deux longueurs de la quatrième place du Racing 92, battu samedi à Brive (33-27) à une semaine de sa finale de Coupe d'Europe, synonyme de barrage à la maison.

Agen relégué

Agen, qui n'avait plus d'espoirs depuis de longues semaines, est lui désormais mathématiquement relégué en Pro D2, un an après avoir arraché à Ernest-Wallon sa remontée dans l'élite face à Mont-de-Marsan. Forts du retour de Yoann Maestri et de leur capitaine Thierry Dusautoir, les Toulousains, avec Clément Poitrenaud, en partance à la fin de la saison, titularisé à l'arrière et ovationné lors de sa sortie, ont rapidement montré qu'ils ne comptaient pas laisser passer l'occasion de faire le plein face à la lanterne rouge, trois semaines avant de recevoir Clermont.
Dans un stade balayé par le vent, Sébastien Bézy a inscrit le premier essai toulousain dès l'entame (4e), servi par une passe de Cyril Baille contrée par un Agenais. Gaël Fickou, après une passe au pied de Luke McAlister (14e), puis Vincent Clerc (22e), qui se rapproche encore un peu plus du record d'essais en Top 14, ont permis aux Toulousains d'accrocher le bonus au bout de vingt minutes avant qu'Agen ne profite d'un cafouillage dans l'en-but toulousain pour marquer par Johann Sadie (26e, 19-7).

Un festival offensif

Mais la machine toulousaine s'est vite remise en marche, Picamoles (36e) puis Fickou (39e), encore servi au pied par McAlister, marquant avant la pause tandis que Flynn (58e) et Galan (65e, 73e) poursuivaient en deuxième période le festival offensif toulousain, entrecoupé toutefois de deux essais agenais de Mchedlidze (62e) et Tagotago (70e) .

Sur le même sujet

Béziers : Jacques Rançon avoue le meurtre d'Isabelle Mesnage dans la Somme en 1986

Les + Lus