• FAITS DIVERS
  • MÉTÉO
  • POLITIQUE
  • ECONOMIE
  • SOCIÉTÉ
  • SPORT

Le visage de la comète Tchouri

L'ESA communique des photos étonnantes, car prises d'assez près, de la comète Tchouri sur laquelle s'est posée le robot Philae le 12 novembre 2014. Grâce aux photos de la caméra OSIRIS embarquée sur Rosetta, on découvre la comète et ses formes géologiques variées.

Par Emmanuelle Gayet

Après dix ans de voyage à bord de la sonde européenne Rosetta, le robot Philae s'est posé sur la comète Tchouri. Depuis, elle fait l'objet d'une surveillance rapprochée, notamment grâce aux équipements embarqués dans la sonde, comme la caméra haute définition Osiris.
L'ESA (Agence spatiale européenne) a publié un album photo de prises de vues en gros plan (entre 200m et 20m) qui permettent aux experts de découvrir les formes géologiques étonnantes et variées) de la configuration géologique.

Osiris a capturé des photographies de fissures, de brèches, de  poussière, de falaises et de montagnes. Le relief chaotique de la comète a fait l'objet de plusieurs publications de la revue Science sur la comète 67P/Tchourioumov-Guérassimenko. 


Rosetta se trouve actuellement en orbite à une distance d'environ 30 km de la comète, elle-même à 515 millions de km de la Terre.


 

Sur le même sujet

Perpignan-Rungis : le train des primeurs finalement suspendu jusqu'au 1er novembre

Les + Lus