• FAITS DIVERS
  • MÉTÉO
  • POLITIQUE
  • ECONOMIE
  • SOCIÉTÉ
  • SPORT

Législatives 2017 : zoom sur la 9ème circonscription de Haute-Garonne

13 candidats se présentent dans la 9ème circonscription de la Haute-Garonne, un territoire contrasté oû se côtoient des enjeux radicalement opposés, qu'on vive dans des communes rurales ou des quartiers urbains, dans la périphérie populaire et au centre ville de Toulouse. 

Par Marie Martin

Circonscription contrastée et... convoitée, cette 9ème circonscription de la Haute-Garonne. S'y affrontent des candidats emblématiques des états-majors nationaux et des nouveaux venus en politique. 

Le député sortant, le socialiste Christophe Borgel, s'y représente. Il connaît donc bien cette circonscription qu'il a conquise en 2012. Mais l'organisateur des primaires de la gauche était alors porté par le succès de François Hollande. Cette fois, il doit composer avec les mauvais scores socialistes à la présidentielle. Il compte néanmoins sur le travail accompli et met en avant un bilan "proche" des habitants. "Ici, pendant les cinq ans qui se sont écoulés, on a travaillé, on a aidé les territoires, on a rencontré les associations. Et je pense que toute ça va faire une alchimie qui, malgré les mauvais scores de la présidentielle, va nous permettre de l'emporter aux législatives". 

Face à lui, Manuel Bompard, le directeur de campagne de Jean-Luc Melenchon, compte bien confirmer le bon score de la France insoumise à la présidentielle sur les quartiers populaires de Toulouse. 55% de vote pour Jean-Luc Mélenchon dans les bureaux de vote du Mirail, c'est pour lui de bon augure. "C'est plus facile parce qu'il y a beaucoup de gens qui sont convaincus par le programme. Les études montrent qu'à 80%, les électeurs de Mélenchon étaient convaincus sur le fond. Et comme les candidats aux législatives portent le même programme, c'est assez naturel que ces voix se portent maintenant sur nous". 

Mais il n'est pas le seul à rêver de transformer l'essai. La candidate de La république en marche, Sandrine Mörch, représentante de la société civile, est emblématique de la nouvelle majorité présidentielle. Journaliste documentariste, elle est  certes novice en politique mais elle mise sur une forte présence sur le terrain.  Et bien sûr sur l'effet Macron. "Si on a une majorité très forte derrière Emmanuel Macron, on peut se mettre au travail tout de suite. Si les partis sont de nouveau représentés et qu'il faut à nouveau composer avant d'agir, le terrain sera encore une fois le grand perdant".

Simone Pauzin-Fournié a été investie par les Républicains pour la droite et le centre. Suppléante d'une conseillère départementale de Haute-Garonne elle aussi débute en politique, mais elle connaît parfaitement la circonscription. Pour cette scientifique retraitée, tout est possible. "Je crois que les gens ont besoin de renouvellement et le désir d'avoir des personnes qui n'ont pas fait de politique avant". 

En tout 13 candidats se présentent sur la 9ème circonscription de la Haute-Garonne.
  • Bastien Bouet-Announ : PA
  • Manuel Bompard : FI
  • Simone Pauzin-Fournié : LR-UDI
  • Henri Martin : LO
  • Rivo Rakotomavo : non renseigné
  • Christine Arrighi : EELV
  • Eloïse Teriitaumihau : FN
  • Véronique Blanstier : PCF
  • Amelia François : UPR
  • Sabrina Isidore : non renseigné
  • Sandrine Mörch : LREM
  • Christophe Borgel : PS, député sortant
  • Colette Charbonné-Fardella 

Voir le reportage de Corinne Lebrave et Denis Tanchereau, de France 3 Occitanie : 

Législatives 2017 : zoom sur la 9ème circonscription de Haute-Garonne

 

Sur le même sujet

Gilets jaunes : ambiance "bon enfant" à Aimargues dans le Gard

Les + Lus