• FAITS DIVERS
  • MÉTÉO
  • POLITIQUE
  • ECONOMIE
  • SOCIÉTÉ
  • SPORT

Les opposants à la loi travail une nouvelle fois dans la rue à Toulouse

Entre 2 500 et 5 000 personnes ont manifesté une nouvelle fois à Toulouse contre la loi Travail. / © Stéphanie Bousquet / France 3 Midi-Pyrénées
Entre 2 500 et 5 000 personnes ont manifesté une nouvelle fois à Toulouse contre la loi Travail. / © Stéphanie Bousquet / France 3 Midi-Pyrénées

Le texte a été promulgué en août mais ses opposants ne désarment pas.Pour la 18ème fois, les opposants à la loi travail sont venus manifester dans les rues de Toulouse ce jeudi. ils réclament l'abrogation de la loi El Khomri.

Par Laurence Boffet

En tête du cortège toulousain, des salariés du site Latécoère, inquiets pour leur avenir après l'annonce en juin de 300 suppressions de postes sur le site historique de Toulouse. A leurs côtés, des étudiants, des enseignants, des postiers ou encore des salariés du service public... Tous unis pour dire une nouvelle fois dire leur opposition à la loi El khomri et réclamer son abrogation. Ils étaient 2 500 selon la police ce jeudi dans les rues de Toulouse, 5 000 selon les organisateurs. C'est beaucoup moins que lors de la manifestation historique du 31 mars 2016 mais c'est aussi un bon millier de plus que lors de la dernière manifestation en juillet. Et pas question pour les manifestants rencontrés dans le cortège de parler de baroud d'honneur ou de dernière manifestation : pour eux, la détermination reste la même, même si la loi est passée. 
Le cortège s'est dispersé dans le calme en fin de manifestation même si quelques échauffourées ont ensuite éclaté dans des rues adjacentes. Selon la Préfecture, six personnes ont été interpellées pour violences sur personnes dépositaires de l'autorité publique.

Voir ici le reportage de Stéphanie Bousquet et Frédéric Fraisse : 
Manifestation contre la loi travail
La loi travail a été adoptée cet été mais ces opposants ne désarment pas : ils étaient une nouvelle fois dans la rue ce jeudi. - Stéphanie Bousquet / Frédéric Fraisse



Sur le même sujet

Gard : un détenu s'évade durant une pause pipi lors d'un transfert entre la prison de Villeneuve-lès-Maguelone et Alès

Les + Lus