Mauvaise ambiance au musée des Abattoirs de Toulouse, une grève prévue vendredi

Le personnel du Musée d'art contemporain de Toulouse observera une journée de grève vendredi au moment de l'ouverture de l'exposition Peter Saul. Les agents dénoncent une ambiance de travail délétère. 
Musée des Abattoirs de Toulouse
Musée des Abattoirs de Toulouse © MICHEL VIALA/MaxPPP
Six mois après une première grève, le personnel du musée des Abattoirs de Toulouse se remobilise. Et comme en mars dernier, les agents prévoient de faire grève à l'occasion de la première journée d'ouverture de l'exposition Peter Saul. 

Vendredi 20 septembre, ils cesseront le travail et organiseront un rassemblement devant le musée.

Dans un communiqué, le personnel se dit contraint d'alerter le public (et la presse) sur l'organisation du travail et le management défectueux. Le personnel des Abattoirs  explique que, malgré la mise en place d'un audit, rien n'a été fait depuis le premier mouvement de grève.

Contrôle du travail des agents, arrêts maladie fréquents, autoritarisme de la direction,...

La liste des griefs est longue : départs à la retraite non remplacés, multiplication des arrêts maladie, recrutements non appropriés, absence de projet culturel et scientifique ou encore autoritarisme de la direction. 

Les agents réclament la mise en oeuvre d'un dialogue efficient avec la direction pour une prise en compte de leur souffrance. Le musée des Abattoirs est dirigée par Annabelle Ténèze depuis 2016.

La direction a réagi à ce mouvement de grève dans un communiqué envoyé à la rédaction de France 3 : ''Nous exprimons notre déception de constater le décalage qu'il y a entre les avancées et le dialogue, que nous avons instauré, et les revendications d'une partie du personnel. Nous regrettons notamment les différences entre les échanges constructifs que nous avons eus avec les représentants du Syndicat Sud 31 et de la section syndicale Sud des Abattoirs vendredi dernier, et le contenu du communiqué qui accompagne le préavis.''
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
grève économie social musée culture