Municipales 2020 à Toulouse : le taux de participation en forte baisse à 20 heures

Le taux de participation est en forte baisse à Toulouse et dans le département de la Haute-Garonne. A Toulouse, le taux de participation est de 36,64% à 20h contre 52,21% en 2014.
Les Toulousains ont boudé les urnes... L'épidémie de coronavirus et les nouvelles mesures incitant les gens à rester chez eux ont probablement faire grimper le taux d'abstention.

A Toulouse, le taux de participation est de 36,64% à 20h. Il était de 52,21 en 2014.

A 17h, le taux de participation à Toulouse était de 29,77%  contre 39,22% à la même heure en 2014. 

Dans le département de la Haute-Garonne, le taux est de 34,21% , c'est en baisse par rapport à 2014 où le taux de participation était de 52,62%.

A 12 heures, ce dimanche 15 mars, le taux de participation dans le département était déjà en forte baisse par rapport au 1er tour des élections municipales de 2014 : 16,29% ce dimanche contre 21,45% en 2014.

Pour découvrir la comparaison des taux de participation à 17h, cliquez sur le département qui vous intéresse.

Il faut dire que cette année la situation est exceptionnelle avec l'épidémie de Covis-19. Le premier ministre a annoncé à la veille du premier tour que tous les lieux recevant du public non indispensables à la vie du pays devaient fermer.

En 2014, la Haute-Garonne avait été le plus mauvais élève de Midi-Pyrénées en terme de participation au premier tour (63,4% contre 75,5 % pour le Lot, premier).
 

Une forte abstention en 2014

Les élections municipales de 2014 avaient été marquées par une forte abstention au premier tour à Toulouse. Elle avait atteint 47,78 %, soit 11% de plus qu’au niveau national (36,45%).
 

Un nombre record de listes

Si 2001 et 2014 avaient déjà été des années remarquées en nombre de listes (10), 2020 voit un record à Toulouse avec 12 listes en présence. C’est la première fois en plus de 50 ans qu’autant de listes briguent au Capitole.
Et ce nombre devrait jouer sur le scrutin tout autant, sinon plus, que la participation. La multiplication des listes s’accompagne inévitablement d’un effet purement mathématique : l’éparpillement des voix. En 2014, par exemple, 10 listes étaient en présence. La moitié d’entre elles avaient réalisé de tous petits scores entre 0,63% et 2,45% des voix.

Pour rappel, voici les résultats des élections muncipales 2014 au premier tour :  

Les forces en présence en 2020

Le maire sortant, Jean-Luc Moudenc se représente. Membre du parti Les Républicains (LR), il bénéficie aussi du soutien de LREM. Il affronte deux de ses adversaires de 2014 : le vert Antoine Maurice et l'ancien maire Pierre Cohen qu'il avait battu en 2014 et qui l'avait lui-même battu d'une très courte tête (1209 voix) en 2008. A l'époque, la gauche (PS, PRG, PCF, EELV) était unie dès le premier tour, ce qui n'était pas le cas en 2014 et ne l'est pas non plus cette année.
Outre Pierre Cohen, désormais chez Génération.s, la gauche compte aussi la liste de la vice-présidente de la région Occitanie, la socialiste Nadia Pellefigue, soutenue par le PCF et le PRG. Et il y a aussi la liste Archipel Citoyen conduite par Antoine Maurice qui rassemble des militants ou élus EELV, d'anciens socialistes, des membres de la France Insoumise et des citoyens.
A droite, Jean-Luc Moudenc devra compter, entre autres, avec la candidature d'un dissident : Franck Biasotto, conseiller municipal, a décidé de se lancer dans la course au Capitole avec le soutien du Modem. Et avec celle de Quentin Lamotte, le candidat du rassemblement national.

Les candidats à Toulouse :
Rappel du résultat des élections municipales 2014 au second tour : 
Jean-Luc Moudenc (UD) 52,06 %
Pierre Cohen (UG) 47,93 %
Taux de participation : 57,66 %

Sur France Info, retrouvez les résultats des élections muncipales 2020 à Toulouse.

 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
élections municipales 2020 politique élections covid-19 santé société