Municipales à Toulouse : un mouvement créé dans les quartiers pour inciter les habitants à voter blanc

Une urne dans un bureau de vote toulousain, lors des élections municipales de 2014. / © L.Boffet / FTV
Une urne dans un bureau de vote toulousain, lors des élections municipales de 2014. / © L.Boffet / FTV

"Les Mouchoirs Blancs - 2020" n'est pas un parti politique mais un mouvement issu du milieu associatif du Grand Mirail à Toulouse. Des "mouchoirs blancs" pour symboliser les bulletins blancs déposés dans les urnes et donner une visibilité à tous ceux qui ne votent pas.

Par Nathalie Fournis

Inciter les habitants des quartiers du Mirail, Bagatelle, Faourette, Bellefontaine ou encore de la Reynerie à se rendre aux urnes lors des prochaines municipales, c'est l'idée du mouvement "Les Mouchoirs Blancs - 2020" créé à l'initiative de deux personnes issues du milieu associatif toulousain.

Ce mouvement est né du constat que les habitants des quartiers votent peu ou pas beaucoup et qu'il existe un autre moyen d'exprimer son mécontentement. Un mouvement d'initiative privée et sans connotation politique, nous assurent-ils.
 
© Mouvement "Les Mouchoirs Blancs -2020".
© Mouvement "Les Mouchoirs Blancs -2020".

Après les élections, on est laissé à l'abandon

Lakhdar Ghezzali est l'un des porte-paroles du mouvement et acteur associatif dans le quartier de Bagatelle à Toulouse.
Depuis le lancement de la campagne des élections municipales, il observe sur les quartiers, la présence des candidats des listes de gauche comme de droite.

"On a vu le défilé des candidats les jours de marché pour tracter, ça nous fait rigoler parce que d'habitude on ne les voit jamais" ironise-t-il.

Impliqué dans la vie sociale depuis 20 ans, Lakhdar Guezzali connait bien les quartiers et ses habitants. Il remarque qu'avant chaque élection municipale, les candidats se pressent dans les quartiers dits "sensibles" pour inciter les citoyens à se rendre aux urnes, mais qu'après il ne se passe pas grand-chose. C'est le même constat dans tous les quartiers de Toulouse, "après les élections on est laissé à l'abandon".

On veut être pris en considération

Les bulletins blancs ne sont pourtant pas comptabilisés dans le résultat d'une élection. Dans le cadre des municipales à Toulouse, les mouchoirs blancs auraient juste une portée symbolique. 
Si le bulletin blanc n'est pas à la dimension du bulletin officiel, il pourrait être considéré comme nul.

On veut offrir aux habitants des quartiers la possibilité de s'exprimer par un mouchoir blanc dans une enveloppe pour dire : on a voté mais on n'est pas d'accord ... Ils ne viennent chercher les Mohammed et les Fatima que pour les élections, et ils sortent des noms d'un chapeau pour les faire figurer en fin de liste : On nous prend pour des dindons, s'indigne Lakhdar Ghezzali.  


Zohra Slimane, est co-fondatrice du mouvement "Les Mouchoirs Blancs -2020". 
Elle tractait ce vendredi matin sur le marché de la Faourette pour faire connaitre son mouvement. Plus de 200 personnes ont apporté leur soutien depuis sa création en novembre dernier. "Nous avons convaincu des gens de s'inscrire sur les listes électorales, jusqu'à la dernière minute".

Les candidats se servent de l'arabe de service 34 ème ou 60 ème sur la liste qui ramène les voix. Je dis Stop à ça !  et d'admettre :
On sait que le bulletin ne sera pas pris en compte, mais qu'il sera comptabilisé.

Les mouchoirs blancs seront-ils considérés comme des bulletins réglementaires ?

Dans l'isoloir, le vote blanc peut être exprimé de deux manières par l'électeur :
  • soit par le biais d'un bulletin blanc glissé dans l'enveloppe
  • soit par le biais d'une enveloppe vide, sans bulletin à l'intérieur.

Qu'est-ce-que le vote blanc ?

Le vote blanc, c'est l'absence de choix d'un candidat ou d'une liste. Il exprime ainsi la volonté de l'électeur de participer à l'élection, tout en refusant les différents choix de vote qui lui sont proposés. 
Il consiste à déposer dans l’urne une enveloppe vide ou contenant un bulletin dépourvu de tout nom de candidat et censé être de la même dimension qu'un bulletin officiel. 
Depuis la loi du 21 février 2014 visant à reconnaître le vote blanc aux élections, les bulletins blancs sont décomptés séparément des votes nuls et se distinguent de l'abstention et du vote nul.
Mais, comme auparavant, ils ne sont pas pris en compte dans le nombre des suffrages exprimés (ensemble des bulletins moins les votes blancs et nuls).
La France comptabilise les votes blancs mais sans conséquence réelle sur le résultat de l'élection.

 

A lire aussi

Sur le même sujet

Les + Lus