L'alternative au plastique s'impose comme une évidence pour la sauvegarde de l'environnement

La pollution plastique : l'urgence des alternatives / © Alexandre Marchi/ Max ppp
La pollution plastique : l'urgence des alternatives / © Alexandre Marchi/ Max ppp

Dans le monde, chaque année la production et la consommation de plastique augmentent. En France, le secteur de l’emballage à usage unique représente 60% des déchets plastiques produits. Les associations comme Plastik Attack à Toulouse exigent des mesures politiques plus contraignantes.

 

Par Corinne Carrière

Il y a urgence, les études le prouvent. Chaque année, 8 millions de tonnes de plastique sont déversés dans l’océan, l’équivalent d’un camion d’ordures plastique par minute.

Un sac en plastique met par exemple 450 ans à se dégrader. Pire, malgré le recyclage, 86 % des bouteilles en plastique finissent en résidus ménagers ou déchets sauvages. Des associations, comme Plastic Attack, tirent la sonnette d'alarme.

Chaque année, 8 millions de tonnes de plastique sont déversés dans l’océan, l’équivalent d’un camion d’ordures plastique par minute.
Pendant ce temps, 17 millions de barils de pétrole sont utilisés pour la production de nouveaux produits en plastique.

Voir le reportage de Corinne Carrière, Thierry Villeger, Armoni Paccione et Christelle Lacroix
Emballages plastiques : l’urgence de trouver des alternatives

Alternative au plastique : un laboratoire  de recherche toulousain de pointe


Au sein du laboratoire de chimie agro industrielle, hébergé à l'Ensiacet-INP à Toulouse, les chercheurs travaillent depuis 25 ans à la valorisation de matières végétales et naturelles.
Céréales, algues, fibres, cuirs… A partir de ces matières naturelles, de nombreux objets industriels ont été réalisés. De nombreuses start-up sont nées dans ce laboratoire comme la société Végéplast, connue pour ces capsules à café biodégradables. Des produits 100% naturels et 100% biodégradables. Installée à Tarbes, l'entreprise fabrique aujourd'hui  des emballages industriels à partir de fibres végétales, maïs ou blé.

Les lobbies ne font plus le poids

Ils ont longtemps freiné l’expansion des économies alternatives  mais aujourd’hui la lutte contre la pollution plastique s’amplifie. Le biodégradable a le vent en poupe et les associations passent à l'offensive  pour proposer aux consommateurs des alternatives au plastique par des gestes simples.
En France de nouvelles règlementations pour supprimer le plastique à usage unique devraient entrer en vigueur en 2021. Des mesures politiques encore insuffisantes. La production de plastique mondiale devrait augmenter de 40% dans les 10 prochaines années


En mai dernier le Conseil Constitutionnel a invalidé les mesures relatives au plastique de la loi  Pacte. Une loi qui visait à supprimer ou à retarder certaines interdictions de produits plastiques :
  • l'interdiction de certains produits plastiques à usage unique : pailles, couverts piques, touillettes en plastique.
  • l'interdiction de produits type plateaux-repas, pots de glace, saladiers, boîtes en plastique.
  • l'interdiction pour les contenants et gobelets en polystyrène expansé.

Sur le même sujet

Max Brail, maire de Lastours, regrette le manque de soutien de la part de l'Etat

Les + Lus