Ariège : plus d'un million d'abeilles empoisonnées par un fongicide

24 ruches empoisonnées par un traitement fongicide / © France 3 Occitanie - Natur Miel
24 ruches empoisonnées par un traitement fongicide / © France 3 Occitanie - Natur Miel

La toxicité des pesticides et des fongicides pour les abeilles est de nouveau pointée par des apiculteurs. Le groupement Natur Miel a perdu 24 ruches, soit plus d'un million de butineuses. Le rucher a été accidentellement exposé à un épandage de Voxan®. Une expertise a confirmé l'intoxication. 

Par CL

La perte est considérable pour Nicolas Puech, l'apiculteur du groupement Haut-Garonnais Natur Miel. 24 des 75 ruches du groupement ont été décimés à la suite d'une pulvérisation de Voxan® sur un champ de blé.

Ce fongicide produit par BASF AGRO SAS, ne présente pas de risque direct pour les abeilles selon une étude de l'Agence nationale de sécurité sanitaire de l'alimentation, de l'environnement et du travail, réalisée en 2013. 

Un rapport d'expertise, établit par l'assurance des apiculteurs, constate et confirme l'empoisonnement des abeilles. Sans toutefois nommer le produit. L'enjeu financier est important, la perte s'élève à plus de 27 000 euros. 

Les abeilles ont été exposées accidentellement. Le rucher avait été disposé sur une exploitation au début du mois d'avril à la demande d'un agriculteur pour polliniser du colza. Les ruches situées à 800m de leur terrain de butinage, étaient posées à côté d'un champ de blé en culture.

Dans les contrats de pollinisation, les exploitants agricoles savent qu'ils doivent prévenir en cas de traitements dangereux pour les insectes. Le Voxan® ne présentant à priori aucun risque, l'agriculteur, dont nous tairons le nom à la demande des apiculteurs, a fait son épandage le 21 avril.

2 jours plus tard, Nicolas Puech membre du groupement Natur Miel constate une mortalité importante de ses abeilles. Le lien avec le traitement chimique a été immédiatement fait et l'empoisonnement constaté par l'expert de l'assurance. Même si sa dangerosité n'est pas prouvée sur les abeilles, le produit pulvérisé à haute dose à moins de 8 m a pu être fatal pour le rucher. 

Depuis sa création dans les années 1980, Natur Miel n'avait jamais connu une perte de cette gravité. le groupement a lancé une cagnotte de soutien pour pouvoir repeupler son rucher.  
 

Sur le même sujet

Sète (34) : les Assises de la mer et la visite du ministre de l'Agriculture

Les + Lus