• FAITS DIVERS
  • MÉTÉO
  • POLITIQUE
  • ECONOMIE
  • SOCIÉTÉ
  • SPORT

Cahiers de doléances : la Justice sociale et la justice fiscale arrivent en tête des demandes recueillies en mairie

© MaxPPP
© MaxPPP

Justice sociale et justice fiscale. Ce sont les 2 principaux thèmes qui remontent dans la synthèse des cahiers de doléances et propositions ouvert dans les mairies en France. Le résultat de l'expression des habitants des communes rurales a été remis ce matin à E.Macron .  

Par Corinne Lebrave

Avant le grand débat national, de nombreux maires, dans les communes rurales ont ouvert des cahiers pour recueillir les doléances, les idées, les propositions de leurs concitoyens. Les différentes réflexions ont été réunies dans une synthèse rendue par l'Association des maires ruraux de France (AMRF).  
 

Plus de social


« Tout augmente, sauf les salaires », « Avec le coût de la vie en permanente augmentation et des minima sociaux en permanente stagnation, il est évident que de moins en moins de gens peuvent vivre correctement ».
Augmenter le pouvoir d’achat vise à « permettre à tous de consommer »

Dans les cahiers de doléances ouverts depuis le 8 décembre dans les mairies pour collecter les propositions des français, le besoin de justice sociale s'exprime sous différente formes. Mais la revalorisation du SMIC, le minimum handicap décent, les taux réévalués pour les retraités, la hausse du pouvoir d’achat et son indexation sur l’inflation sont des thèmes qui reviennent sous différentes formes.

La justice sociale est abordée dans 17% des contributions. Elle recoupe aussi l'aide sociale, le logement, le coût de la vie. 

L'association de maires ruraux de France (AMFR) a fait remonter la colère de ses administrés via des cahiers ouverts, installés dans les hôtels de ville durant un mois et les a regroupés ensuite dans différentes thématiques. 

Exemple de cahier de doléances en Aveyron 


La fiscalité, une préoccupation toujours présente


Après la justice sociale, la fiscalité est l'une des préoccupations les plus importantes dans la synthèse de ces cahiers. L'ISF, la lutte contre la fraude fiscale, la taxe d'habitation, la taxation des entreprises questionnent les citoyens qui sont parfois un peu amers : " Si les élus touchaient le SMIC", peut-on lire dans l'une des doléances recueillies en Haute-Garonne, "ils comprendraient qu'avec toute la bonne volonté du monde il est impossible de changer de voiture même avec la ridicule prime de 2000€. C'est bien la preuve que nos gouvernants n'ont pas le sens des réalités." 

"Retour à l'ISF tant que les bienfaits de sa suppression ne sont pas avérés". 
 

La fracture territoriale, un malaise réel 


Est ce le reflet d'une colère jaune, celle qui remue la France depuis le 17 novembre dernier ? Ou l'expression de quelques milliers des 22 millions d'habitants des communes rurales de France :  14% expriment le malaise d'une fracture territoriale de plus en plus grande entre métropoles et communes rurales.

La question territoriale occupe la 3ème place dans les doléances. Pour les auteurs du rapport, elle prouve que les inégalités sociales sont reliées aux inégalités territoriales. "Le sentiment d’abandon et d’injustice sociale se double donc clairement d’un sentiment de relégation territoriale. La question de la ruralité, et de la perception que les gens en ont en termes d’inégalités des chances, montre ainsi clairement que « la fracture territoriale se superpose à la fracture sociale ». 
 

Des cahiers remis en intégralité au sommet de l'Etat


La synthèse des doléances et propositions a été recueillie dans les mairies à l'initiative de l'association des maires ruraux de France entre le 8 décembre et le 11 janvier mais des communes poursuivent l’action de manière marginale à la date du lundi 14 janvier.

Les doléances et propositions collectées seront remises en intégralité au Président de la République, au Premier Ministre, au Président de l’Assemblée Nationale, au Président du Sénat et celui du Conseil économique, social et environnemental.



 

Classement des thématiques par ordre décroissant (de la plus abordée à la moins abordée au sein des doléances), avec le pourcentage des occurrences (c’est-à-dire la part de chaque thème dans l’ensemble des contributions).

1. Justice sociale = 17,2 %
2. Justice fiscale = 14,3 %
3. Organisation politique et territoriale = 14,0 %
4. Aménagement, transports et mobilités = 9,4 %
5. Vie démocratique = 8,7 %
6. Transition écologique et énergétique = 8,4 %
7. Emploi et économie = 8,3 %
8. Sujets internationaux = 5,4 %
9. Services de proximité = 5,1 %
10. Rôle de l’État dans les territoires = 5,1 %
11. Autres = 4,1 %

Source : Association des maires ruraux de France 

Sur le même sujet

Interview de Christophe Barret

Les + Lus