Coronavirus et confinement : les communes d’Occitanie redoutent la contagion par les poubelles

Les bacs à ordures rangés à l'extérieur devant une résidence de Montpellier. / © Sandrine Navas France 3 Occitanie
Les bacs à ordures rangés à l'extérieur devant une résidence de Montpellier. / © Sandrine Navas France 3 Occitanie

De Montpellier à Béziers en passant par Narbonne, les municipalités interpellent leurs habitants pour rappeler les consignes de propreté et parfois les nouvelles procédures autour des poubelles. Un seul but : éviter la contagion du coronavirus pour les habitants comme pour les éboueurs.
 

Par Sylvie Bonnet

«Utilisez des mouchoirs à usage unique et jetez-les à la poubelle». Le message rabâché contre la contagion du coronavirus s’arrête-là. Il pourrait continuer : désinfectez vos poubelles, fermez bien les sacs et respectez les consignes horaires pour les sortir ou les mettre dans le bac commun.
 

Le coronavirus longtemps actif sur les surfaces inertes


Même si on ne sait pas précisément aujourd’hui combien de temps le COVID 19 survit sur les surfaces comme le plastique, le papier, le métal ou le bois, toutes les études faites actuellement, notamment en Allemagne, montrent que le virus peut être actif plusieurs heures, voire plusieurs jours sur des surfaces inertes.
 

Les collectivités en appellent au civisme


« La salubrité publique c’est nous, le civisme c’est vous ! » un message lancé aux Audois par la collectivité du Grand Narbonne pour qu’ils respectent mieux les consignes de ramassage des ordures ménagères. En effet, avec la fermeture des déchetteries aux particuliers depuis le début du confinement, on assiste dans de nombreux quartiers d’Occitanie à des empilements d’encombrants mêlés aux déchets ménagers, alors même que les collectes des déchets sont gérées avec moins de personnel suite aux recommandations de l’Etat pour limiter la propagation du COVID 19. Ainsi à Narbonne ce ne sont plus trois mais deux agents ( un chauffeur et un rippeur sur le marche-pied arrière ) qui assurent la collecte.


Sacs poubelles fermés et mis dans les conteners


« Les déchets doivent être soigneusement refermés dans un sac plastique pour ordures ménagères, ceci afin de diminuer les risques de contagion des agents de collecte. »  Ce geste simple, rappelé ce jeudi par la Métropole de Montpellier, n’est semble-t-il pas encore intégré par tous, au péril des salariés qui effectuent la collecte.
 
Déchets ménagers tombés das bacs à ordures dans l'Hérault. / © Sylvie Bonnet France 3 Occitanie
Déchets ménagers tombés das bacs à ordures dans l'Hérault. / © Sylvie Bonnet France 3 Occitanie


Rentrer les bacs des immeubles ou les laisser dehors : ordres et contre-ordres à Montpellier

Suite au confinement, un arrêté préfectoral est venu ordonner aux logements collectifs de laisser les bacs à ordures dehors. En effet, les agents de la propreté devant eux aussi réduire leurs effectifs pour confiner un maximum de personnes, les collectes à heure fixe ont été remises en cause. Logique alors que les bacs restent dehors.
 
Dans un immeuble de Montpellier, le Syndic demande de jeter les ordures dans les containers extérieurs. / © Sandrine Navas France 3 Occitanie
Dans un immeuble de Montpellier, le Syndic demande de jeter les ordures dans les containers extérieurs. / © Sandrine Navas France 3 Occitanie

Les dernières consignes diffusées hier jeudi par Montpellier Métropole obéissent à une autre logique :
« Les résidences doivent continuer à rentrer leurs bacs (ne pas les laisser dehors entre 2 collectes de manière à ne pas créer de points d'insalubrité) ». Cette nouvelle consigne de Montpellier Métropole est basée sur quelques jours d’observation des bacs laissés à l’extérieur. Il s’agit d’éviter les « points de fixation », où la population alentours est tentée de rajouter pêle-mêle toutes sortes de déchets. La collecte des éboueurs devient alors plus périlleuse, avec d’avantage de risques de contamination.


Plus de manipulation pour les éboueurs ou les concierges ?


En tout cas pour les concierges c’est un casse-tête… obéir à la préfecture ou à la métropole ?  « Pour moi, ça ne change pas grand-chose » explique le concierge d’un grand ensemble des Aubes. Daniel Chabanel sort chaque jour entre 15 et 30 poubelles des différents locaux/vide-ordures de la résidence. Il est bien obligé de les rentrer pour les replacer sous les vide –ordures. Ensuite il les ressort.
 
Les bacs à ordures rangés à l'extérieur devant une résidence de Montpellier. / © Sandrine Navas France 3 Occitanie
Les bacs à ordures rangés à l'extérieur devant une résidence de Montpellier. / © Sandrine Navas France 3 Occitanie

En revanche depuis le confinement, il désinfecte toutes les poubelles chaque semaine au lieu d’une fois par mois. Et il porte un masque et des gants pour manipuler les conteners.


Un seul objectif : moins de risques de contagion


Quoi qu’il en soit, les agglomérations d’Occitanie se démènent toutes pour continuer d’assurer la salubrité publique même avec des équipes réduites.
Exemple dans l’agglomération Béziers-Méditerranée . En cette période de lutte contre le coronavirus, la collecte des déchets en bacs et le nettoyage des rues sont maintenus sur les communes de Béziers, Sauvian, Sérignan, Valras-Plage et Villeneuve-les-Béziers. Les jours de collecte restent identiques, seules les heures de collectes peuvent varier.

Voir le reportage de Daniel De Barros et Cédric Métairon, France 3 Occitanie.

A lire aussi

Sur le même sujet

Les + Lus