Coronavirus : « Des pays vont perdre 10% de leur PIB » l’analyse d’un économiste de Toulouse

Toulouse school of economics / © MAXPPP/Thierry Bordas
Toulouse school of economics / © MAXPPP/Thierry Bordas

Pour Christian Gollier économiste et directeur de Toulouse School of Economics, beaucoup de pays vont subir une chute de leur Produit Intérieur brut (PIB)* d’au moins 10% à cause du Covid-19. C’est l’analyse qu’il vient de publier sur son compte Twitter @CGollier

Par Pierre-Jean Vergnes

Pour Christian Gollier, directeur de Toulouse school of economics, le constat est assez simple : sans travail, pas de création de richesse. Par voie de conséquence : pas de revenu à distribuer.
Dans le cadre d’un confinement total d’un mois cela représente 1/12ième de revenus perdus à tout jamais.
Christian Gollier économiste et directeur de la Toulouse School of Economics / © MAXPPP/Jean Luc Flemal
Christian Gollier économiste et directeur de la Toulouse School of Economics / © MAXPPP/Jean Luc Flemal
Christian Gollier fait le parallèle avec la situation financière d’un ménage. Lorsque celui ci perd des revenus, il faut aller chercher dans ses réserves financières…si elles existent.
Mais comment faire avec des états. Selon lui et à la vue des conditions actuelles du marché il ne serait pas opportun de vendre des entreprises nationales comme EDF ou Aéroport De Paris.
Un emprunt pourrait être la solution à condition que l’UE joue la carte de la solidarité.

Aucun mécanisme d'assurance n'existe pour partager ce risque… 

Ecoutez cette entretien réalisé par Pierre-Jean Vergnes :

Dans un monde idéal les états auraient dû générer des surplus budgétaires en période de vaches grasses pour pouvoir les utiliser en récession. Les Allemands l’ont fait. Ce n’est pas le cas de la France.

L’Etat doit jouer son rôle d'assureur en dernier ressort, pour tous

L’économiste émet quelques pistes à ce sujet. Comme par exemple une assurance chômage sans pénalité de revenu, l’abandon de créances fiscales pour les entreprises, un plan d’investissement de guerre pour la santé et enfin une aide directe aux organisations non gouvernementales (ONG) aux plus vulnérables.

Pour Christian Gollier ce sont d’abord les épargnants qui vont payer la chute temporaire mais massive de la richesse nationale. Demain ce sera tout le monde avec l’augmentation des impôts.

Toulouse school of economics

La Toulouse school of economics est une école supérieure crée en 2007 par Christian Gollier et Jean Tirole, prix Nobel d’économie en 2014

Sur le même sujet

Les + Lus