VIDEO - Don de moelle osseuse : atteinte d'une leucémie, la directrice de Provale appelle à la mobilisation

Laure Vitou, originaire des Pyrénées-Orientales, est la directrice du syndicat Provale. Atteinte d'une leucémie, elle est à la recherche d'un donneur compatible de moelle osseuse. / © M. Lacrouts / DR
Laure Vitou, originaire des Pyrénées-Orientales, est la directrice du syndicat Provale. Atteinte d'une leucémie, elle est à la recherche d'un donneur compatible de moelle osseuse. / © M. Lacrouts / DR

Laure Vitou est la directrice du syndicat des joueurs de rugby, Provale, situé à Toulouse. Originaire des Pyrénées-Orientales, elle est atteinte de leucémie depuis plusieurs mois. Aujourd’hui, le monde du sport et ses proches se mobilisent pour lui trouver un donneur de moelle osseuse.

Par Olivia Boisson

Notre amie et collègue, Laure, est atteinte d’une leucémie et ne réagit pas à la chimiothérapie. Elle est en attente d’un donneur de moelle osseuse compatible.
 


Sur les réseaux sociaux, les appels à la mobilisation se multiplient. Laure Vitou est la directrice de Provale, l’union des joueurs de rugby. A 35 ans, cette passionnée de rugby et originaire de Collioure, dans les Pyrénées-Orientales, est atteinte d’une leucémie et recherche un donneur de moelle osseuse, compatible.

Le jour où les médecins m'ont annoncé que la chimiothérapie ne fonctionnait pas, c'était très dur. Mon mari, mes collègues se sont mobilisés sur les réseaux sociaux, et nous nous sommes rendus compte que le message était relayé. Cette mobilisation me fait énormément de bien. Je suis plus enthousiaste.

Aujourd'hui, Laure Vitou commence un nouveau traitement, après les tentatives de chimiothérapie, l'immunothérapie, qui vise à "mobiliser" les défenses immunitaires du patient contre sa maladie.

Son témoignage en vidéo :

Témoignage de Laure Vitou

Une mobilisation inattendue

A Provale, la douzaine de salariés et les élus se mobilisent. C’est du siège toulousain que la diffusion de cet appel à la mobilisation est partie, comme en témoigne Régis Pagès, qui assure le management de l’équipe pendant l’absence de Laure Vitou.

Tout est parti du siège. Chacun s’est servi de son réseau personnel pour relayer l’appel de Laure. Tout est allé très vite. L’ensemble de l’équipe fait un travail admirable. Je ressens une vraie solidarité et beaucoup d’implication pour que ça avance.

Un appel pour elle, mais surtout pour les autres

Mathilde Lacrouts est chargée de communication au sein de Provale. Elle connaît Laure Vitou depuis quatre ans.

Laure est notre directrice, collègue, mais avant tout une amie. Ici, nous sommes comme une famille. Laure est une battante, une sportive, toujours positive. Elle ne baisse jamais les bras. Et nous la soutenons tous!

Sur cette photo, Laure Vitou (avec la jupe blanche) est accompagnée des salariés de Provale, au Stade Toulousain. / juillet 2018. / © M. Lacrouts / DR
Sur cette photo, Laure Vitou (avec la jupe blanche) est accompagnée des salariés de Provale, au Stade Toulousain. / juillet 2018. / © M. Lacrouts / DR

Ses collègues l’affirment. Si Laure Vitou et ses proches, ainsi que le monde du rugby relaient cet appel à la mobilisation, c’est aussi pour les autres.

Grâce à mon cas, je me rends compte que l'on va pouvoir mobiliser des milliers de personnes! Cela donne espoir à tous les malades. Avant d'être atteinte de leucémie, je ne connaissais pas le don de moelle osseuse. On nous parle beaucoup de don du sang, mais jamais de celui de moelle osseuse. 

"10000 façons d’aider"

Le don de moelle osseuse peut parfois faire peur, soumis à de nombreux préjugés. Sur le site dondemoelleosseuse.fr, quelques préjugés sont brisés :
  • Le prélèvement de moelle osseuse ne s’effectue pas dans la colonne vertébrale mais dans les os postérieurs du bassin, très riches en moelle osseuse. Il ne faut pas confondre moelle osseuse et moelle épinière ! Il n’y a donc pas de risque d’être paralysé à l’issue d’un don de moelle osseuse.
  • Le don de moelle osseuse n’est pas douloureux !
  • Il n’est pas si simple de trouver un donneur compatible… La probabilité de trouver deux individus compatibles en dehors de la fratrie est de 1 chance sur 1 million.

Quelles conditions ?

Pour être donneur, il faut respecter certaines conditions : avoir plus de 18 ans et moins de 51 ans lors de l'inscription (même s'il est possible de donner jusqu'à 60 ans). Il faut ensuite accepter de répondre à un questionnaire de santé et de faire une prise de sang.

Cependant, il existe certaines contre-indications.

En 2018, plus de 290.000 donneurs étaient inscrits sur le registre du don de moelle osseuse. Plus de 300.000 en 2019 ? C'est ce qu'espèrent Laure Vitou et ses proches.



 

Sur le même sujet

Réactions d'usagers des finances publiques de l'Hérault

Les + Lus