• FAITS DIVERS
  • MÉTÉO
  • POLITIQUE
  • ECONOMIE
  • SOCIÉTÉ
  • SPORT

Entre juin et septembre 2018, plus de 200 personnes se sont noyées en Occitanie

Pendant la période de l'été 2018, les noyades en piscines privée familiale représente 19% des accidents. / © SYLVAIN ESTIBAL / AFP
Pendant la période de l'été 2018, les noyades en piscines privée familiale représente 19% des accidents. / © SYLVAIN ESTIBAL / AFP

Selon une enquête de l'agence sanitaire Santé publique France près de 600 personnes sont mortes par noyade en France entre le 1er juin et le 30 septembre 2018. L'Occitanie est la deuxième région la plus touchée.

Par CB avec AFP


C'est la première fois depuis 2015 qu'une telle étude est publiée. En France, les noyades accidentelles sont responsables chaque année d'environ 1.000 décès et sont la première cause de mortalité par accident de la vie courante chez les moins de 25 ans. Elles sont pourtant pour la plupart évitables, rappellent les auteurs de l'étude. 

Les départements et régions ayant une façade maritime sont les endroits qui ont enregistré le plus de noyade. En Occitanie, pendant l'été 2018, 92 personnes se sont noyées dans l'Hérault et 52 dans les Pyrénnées-Orientales. 

Attention toutefois, une noyade n'est pas forcément synonyme de décès. 

 
 

Les noyades d'enfants en hausse 


Un autre chiffre interpelle sur le plan national, celui des noyades chez les enfants de moins de 13 ans. Depuis 2015 elles ont presque doublée,  338 en 2015 contre 600 en 2018.

Les conditions météorologiques de l'été 2018, classé par Météo-France comme le deuxième été le plus chaud depuis 1900, ont vraisemblablement entraîné une augmentation du nombre de baignades, selon les auteurs de l'étude.   

Parmi les noyades fatales, 40% se sont déroulées dans des cours d'eau ou plan d'eau et 40% en mer. 17% sont intervenues dans des piscines tous types confondus et 3% dans d'autres lieux (baignoires, bassins, etc.).
 
Face à ces chiffres on ne rappellera jamais assez les mesures de prudence : apprendre à nager aux enfants le plus tôt possible, ne jamais les laisser seuls sans surveillance, même dans une baignoire. Un enfant peut se noyer dans 20 centimètres d’eau. Enfin, pour cet été attention au soleil, le choc thermique peut être un facteur de noyade.  

 

A lire aussi

Sur le même sujet

Perpignan-Rungis : le train des primeurs finalement suspendu jusqu'au 1er novembre

Les + Lus