Eolien flottant : les grandes ambitions de l'Occitanie

Les projections de production d'électricité de l'éolien flottant en Méditerranée pour 2024 sont prometteuses / © France 3 Occitanie
Les projections de production d'électricité de l'éolien flottant en Méditerranée pour 2024 sont prometteuses / © France 3 Occitanie

Du 24 au 26 avril 2019, les professionnels de l'éolien flottant sont réunis à Montpellier, au 6ème salon Floating Offshore Wind Turbines (FOWT). 2 fermes pilotes vont voir le jour en Occitanie, une avancée saluée par les acteurs de la filière, qui demandent néanmoins à l'Etat d'être plus ambitieux.

Par Valérie Luxey

Pendant 3 jours, des professionnels de l'éolien flottant venus du monde entier sont réunis à Montpellier, à l'occasion du 6ème salon Floating Offshore Wind Turbines (FOWT 2019), preuve de l'intérêt des acteurs de ce secteur économique pour notre région. L'Occitanie est en effet à la pointe du combat en faveur du développement de cette énergie propre.


2 projets pilotes en Occitanie


Encore au stade de prototype, 4 éoliennes flottantes seront implantées au large de Gruissan d'ici 2021, dans le cadre du projet Eolmed. Elles seront construites sur place, dans l'Aude, dans la future extension en cours d'aménagement dans le port de Port-la-Nouvelle, en acier et en béton. Un chantier qui devrait générer 150 emplois durant 12 à 18 mois. Une autre ferme pilote verra le jour sur le site de Leucate/Le Barcarès (Pyrénées-Orientales), dans le cadre du projet Les Eoliennes du Golfe du Lion


Demain, des fermes géantes ?


Au-delà de ces expérimentations, les professionnels de l'éolien flottant espèrent le développement de fermes à grande échelle et militent pour cela aurpès du gouvernement, pour des autorisations d'mplantation plus larges que celles actuellement délivrées, comme l'explique Paul de la Guérivière, le PDG de l'entreprise Ideol, l'une des sociétés qui portent le projet Eolmed :
 

L'ambition, c'est de pouvoir démontrer que l'éolien flottant permet de produire de l'électricité à un coût très compétitif. Mais pour ça, on a besoin d'un certain volume : si vous faites des petits projets, forcément ça va coûter plus cher en prix de l'électricité que si vous faites un très gros projet. Donc on appelle le gouvernement à augmenter ces volumes, de manière à démontrer que l'on a effectivement une source d'énergie très compétitive.


Un mégawatt fournit de l'électricité à 2.000 habitants


Il faut savoir qu'un seul mégawatt fournit de l'électricité pour 2.000 habitants. Dans sa programmation pluriannuelle de l'énergie, le gouvernement a annoncé l'attribution de 250 à 500 Mégawatts en Méditerranée d'ici 2024. Ce n'est pas assez, selon les acteurs de la filière, appuyés par plusieurs présidents de régions, dont Carole Delga, la présidente du Conseil Régional Occitanie.


Les anti-éolien fourbissent leurs armes


La France est tout de même le premier pays au monde à être sur le point d'exploiter 4 fermes pilotes dès 2021. Encore en discussion, la programmation pluriannuelle de l'énergie devrait être publiée définitivement dès la fin de l'été 2019. Des choix que ne manqueront pas de commenter les collectifs anti-éoliens, déjà vent debout contre le développement des fermes éoliennes terrestres dans les zones rurales, à l'image de TNE-Occitanie Environnement, qui annonce une manifestation régionale à Perpignan le 4 mai 2019, sous le slogan "Pas une éolienne de plus en Occitanie".


Un pôle de compétitivité pour la Méditerranée


Voici le reportage Olivia Boisson et Jean Michel Escafre, avec les images de la société Ideol et Patrick Baraona, directeur général du pôle de compétitivité "Mer Méditerranée".
 
Eolien flottant : les grandes ambitions de l'Occitanie
Du 24 au 26 avril 2019, les professionnels de l'éolien flottant sont réunis à Montpellier pour le 6ème salon Floating Offshore Wind Turbines (FOWT). 2 fermes pilotes vont voir le jour en Occitanie, une avancée saluée par les acteurs de la filière. Ils demandent néanmoins à l'Etat d'être plus ambitieux. Avec les images de la société Ideol, Paul de la Guérivière, PDG de l’entreprise Ideol et Patrick Baraona, directeur général du pôle de compétitivité "Mer Méditerranée". - France 3 Occitanie -  Olivia Boisson, Jean Michel Escafre

A lire aussi

Sur le même sujet

Meurtre de Prescillia à Estagel : un jeune homme de 18 ans en garde à vue

Les + Lus