La filière aéronautique toujours dynamique dans le Sud-Ouest en 2018 selon l'INSEE

© Christian Charisius / dpa / AFP
© Christian Charisius / dpa / AFP

L'INSEE publie les chiffres de la filière aéronautique pour 2018 dans le Sud-Ouest. Avec 159 000 salariés dans le secteur, soit 4600 de plus que l'année précédente, la filière poursuit sur sa dynamique. Dans l'industrie, 1 salarié sur 5 y travaille.

Par Delphine Gerard

159 000 salariés en 2018. La filière de l'aéronautique et du spatial a fait l'objet d'une étude de l'INSEE avec 3000 entreprises enquêtées.
Résultat attendu : l'emploi et l'activité se portent bien. A elle seule, la filière de l'aéronautique et du spatial représente plus d’un emploi industriel sur cinq dans le Grand Sud-Ouest (22 %).

L'essentiel de l'emploi salarié se concentre dans la chaîne d’approvisionnement, qui regroupe les sous-traitants, les prestataires de services et les fournisseurs : 75 % des salariés y travaillent (119 000 salariés,).
© FTV
© FTV

En terme de chiffre d'affaires, la croissance se poursuit dans les chaînes d'approvisionnements. 1186 entreprises du secteur ont réalisé un chiffre d'affaires dédié à l'aérospatial de 16,6 milliards d'euros en 2018. A elles seules, les grandes entreprises du secteur ont réalisé 9,7 millards d'euros de chiffre d'affaires général.
 
© FTV
© FTV

Si l’aéronautique rapporte 15,6 milliards de chiffre d'affaires, c'est finalement l'activité spatiale qui enregistre la plus grosse croissance entre 2017 et 2018 avec 13,4% de hausse de son CA.
© FTV
© FTV

Selon l'INSEE, "les clients localisés en France captent la plus grande partie de l’activité" de la chaîne d'approvisionnement (fournisseurs, sous-traitants et prestataires de services de l’aéronautique et du spatial). 

Une entreprise sur trois de la chaîne d’approvisionnement investit dans la recherche et développement (R&D) : 52 % des grandes entreprises, 44 % des entreprises intermédiaires et 28 % des PME (petites et moyennes entreprises).

12% des entreprises de cette chaîne ont des projets d'implantation.
© FTV
© FTV
Côté points faibles, 68% des entreprises ont des difficultés pour recruter des non-cadres et 60% rencontre les mêmes difficultés pour les cadres.
La production est serrée puisque le taux d'utilisation des capacités de production est de 86%.
Enfin, la dépendance peut être une faiblesse, puis 3 entreprises sur 10 s'estiment dépendantes à plus de 50% d'un client principal.

A lire aussi

Sur le même sujet

Les + Lus