Grève à la SNCF en Occitanie : le trafic des trains sera “quasi nul” jeudi 5 décembre

Retour à la normale pour le trafic SNCF entra Agde et Béziers ce lundi - 25/11/2019 / © FTV - N.Chatail
Retour à la normale pour le trafic SNCF entra Agde et Béziers ce lundi - 25/11/2019 / © FTV - N.Chatail

Selon la porte-parole du groupe SNCF Agnès Ogier, l'Occitanie sera la 2ème région de France la plus touchée par la grève du 5 décembre avec la Bretagne. Lors d'une conférence de presse ce mardi 3 décembre, elle a annoncé un trafic des trains "quasi nul" dans notre région. Voici le détail.

Par Valérie Luxey

Les syndicats de cheminots appelaient à un "Black Thursday" ou "jeudi noir" sur les rails pour la journée du jeudi 5 décembre et ils semblent avoir été entendus. Lors d'une conférence de presse tenue ce mardi 3 décembre, la porte-parole du groupe SNCF Agnès Ogier a annoncé que l'Occitanie serait la deuxième région de France la plus touchée par le mouvement :
 

En Bretagne et en Occitanie, le trafic sera quasi nul. La mobilisation est très massive.

 


Aucun TER, aucun Intercités et seulement 4 TGV en Occitanie


Pour l'ensemble des 13 départements de l'Occitanie, la situation est assez simple concernant la circulation des trains :
 
  • Aucun TER (pas de car de substitution)
  • Aucun Intercités
  • 4 TGV pour toute la journée (2 allers/retours Montpellier/Lyon et 2 allers/retours Montpellier/Paris)

Sur le plan national, la compagnie ferroviaire ne pourra assurer que 10% du trafic total des trains, et seulement 3% de la circulation des TER (Trains Express Régionaux). Néanmoins, 23% des liaisons express régionales habituelles seront assurés par cars sur l'ensemble du territoire.
 
 

Revendications multiples


Les cheminots se donc fortement mobilisés pour ce jeudi 5 décembre et au-delà, sur des revendications qui dépassent largement le refus du projet gouvernemental de réforme des retraites. Ils sont également très remontés contre le passage de la SNCF sous statut de Société Anonyme et l’ouverture à la concurrence dès janvier 2020. Ils sont aussi inquiets pour le niveau de l'emploi et la sécurité dans les trains.


La CFDT cheminots rejoint le mouvement


L’intersyndicale CGT Cheminots, UNSA Ferroviaire et Sud Rail a été rejointe dans le mouvement hier, lundi 2 décembre, par la CFDT cheminots (représentant 18% des conducteurs de trains) s’est ralliée à la grève sur d'autres motifs. Une singularité qui distingue la Fédération de la position de la direction centrale de la CFDT qui, elle, n'appelle pas à la grève ce 5 décembre.
 

Perturbations au-delà du 5 décembre


A la SNCF, les débrayages devraient durer au-delà de cette journée interprofessionnelle de jeudi. Car la grève est reconductible. A Montpellier, une assemblée générale se réunira tous les matins pour décider de la suite à donner au mouvement.
 

A lire aussi

Sur le même sujet

Les + Lus