Météo : un pic de chaleur exceptionnel attendu sur Toulouse et l'Occitanie dimanche et lundi

Douceur des températures à Toulouse (mars 2016) / © MaxPPP / VALENTINE CHAPUIS
Douceur des températures à Toulouse (mars 2016) / © MaxPPP / VALENTINE CHAPUIS

Depuis quelques jours le thermomètre progresse affichant une belle douceur. Cette tendance se poursuit et s'amplifie. Ene effet, Météo France annonce un pic de chaleur pour la fin de la semaine avec un possible record de température pour lundi sur Toulouse.

Par Emmanuelle Gayet

Le mois de Janvier s'achève dans la douceur côté températures. Sur l'ensemble ce premier mois de l'année 2020, tout comme le mois de décembre 2019, affiche des valeurs plus douces que la normale. Le mois de février débute dans la même veine. Pascal Boureau, prévisionniste de Météo France annonce 21 degrés pour le 2 février.
Ce qui consituerait un record. Le précédent se situant à 16,5 degrés en 2004.
 

La chaleur fait place à la douceur

Dimanche et lundi, le pic de douceur se confirme, indique Pascal Boureau.

En effet, en hiver, on parle chaleur quand le thermomètre dépasse les 20 degrés, ce qui devrait être la cas ce début février. C'est une situation tout à fait exceptionnelle à cette période de l'année. Le précédent record sur Toulouse affichait 4 degrés de moins.


Ce pic de chaleur est la conséquence de l'arrivée sur l'Occitanie d'une bulle chaude venue du Maghreb et de l'Espagne. Elle arrive sur l'ensemble de l'Occitanie et du Sud-Ouest. C'est au sud de la Garonne mais aussi sur le Pays Basque, le Béarn et la Bigorre qu'il fera le plus chaud. Les 24 degrés pourraient être atteints. Or, en général à cette époque de l'année le mercure se situe aux alentours de 15 degrés.

Les précédents records :
  • Tarbes 24,0 °C (03/02/2002)
  • Saint-Girons 23,6 °C (06/02/2004)
  • Perpignan  23,0 °C (08/02/1948)
  • Montpellier 22,0 °C (02/02/1985)

2 degrés de plus en moyenne pour le mois de janvier en Occitanie

Le bilan du mois de janvier affiche des valeurs moyennes supérieures de 2 degrés à la moyenne habituelle (1,9 degrés  pour Toulouse, 2,1 degrés pour le Saint-Gironnais ou Gourdon).  Cette douceur qui dure concerne toute l'Europe. Varsovie en Pologne a vu ses premières neiges de l'hiver le 30 janvier. 
Dans les Alpes également, le thermomètre n'a jamais été aussi doux.
 

 

Une anomalie chaude pour février et mars

Mardi le temps change et le mercure baisse jusqu'à retrouver des niveaux normaux pour la saison. Mais, il remonte à nouveau en fin de semaine.


L'hiver n'a pas démarré. Et ne démarrera pas vraiment car, la situation n'évoluera pas pour le mois de février et de mars où la douceur des températures se maintient.


 

A lire aussi

Sur le même sujet

Les + Lus