Montpellier : Emmanuel Macron, Carole Delga et 3 ministres aux 15es Assises économie de la Mer

Montpellier - Emmanuel Macron arrive aux 15es Assises de la Mer au Corum - 3 décembre 2019. / © F3 LR P.Sans
Montpellier - Emmanuel Macron arrive aux 15es Assises de la Mer au Corum - 3 décembre 2019. / © F3 LR P.Sans

Comme chaque année depuis 15 ans, les Assises économie de la Mer réunissent des centaines de professionnels à Montpellier durant 2 jours. Plus de 1.500 participants sont attendus avec 80 intervenants. Pour cette édition 2019, le président de la République a fait le déplacement avec 3 ministres.

Par Fabrice Dubault


Carole Delga très en retard aux 15es Assises de la Mer à Montpellier, à cause de la coupure de l'autoroute A.61 vers Carcassonne, après un accident, Emmanuel Macron, lui un peu en retard... l'inauguration de cette manifestation annuelle est mouvementée.

Avec le président de la République, 3 ministres sont à Montpellier. Elisabeth Borne, la ministre de la Transition écologique et solidaire, Didier Guillaume, le ministre de l’Agriculture et de l’Alimentation et Annick Girardin, la ministre des Outre-mer.
 

Durant sa courte visite, Emmanuel Macron est arrivé à 9h30 et doit repartir vers midi, il échangera avec six représentants des filières de l’économie maritime, des filières transport, industrie, recherche/environnement, entrepreneuriat numérique et production halieutique.
 

Durant son discours d'ouverture des #aem2019, Emmanuel Macron a déclaré : "L'Etat soutient l’audace et l’innovation, notamment avec des déductions fiscales pour moderniser les flottes de manière environnementale, pour réduire les rejets de carbone, de soufre... Il faut promouvoir l’océan comme un bien commun.


Il a annoncé le lancement d’un programme prioritaire de recherche en 2020 baptisé «Océan et climat» avec IFREMER et d'autres structures de recherche.
De plus, Emmanuel Macron a dénoncé le retard français en matière d’éolien maritime avec des procédures administratives trop lourdes et trop lentes.

Autre annonce, avec les prochaines lois de programmation budgétaire, la France va combler son déficit pour surveiller et protéger ses côtes et territoires maritimes. 6 nouveaux navires patrouilleurs viennent d’être commandés par la ministre des Armées et mis en fabrication. Un effort sera fait sur les moyens alloués aux garde-côtes.
 

En conclusion de son discours, Emmanuel Macron lance aux invités "Le XXIème siècle sera maritime, j’en suis profondément convaincu !".

 


Développer et "verdir" l'économie bleue !


Parmi les attentes et les annonces probables de ce rendez-vous très économique de la mer, un véritable plan de "décarbonation" de la part de la filière devrait être annoncé par le président du Cluster maritime français.

Il faut savoir qu'au 1er janvier prochain, le taux de soufre émis par les moteurs au fioul lourd doit être abaissé de 3,5% à 0,5%, une mesure verte qui intervient 10 ans après le Grenelle de la mer.
Mais cet objectif semble peu crédible, selon certains défenseurs de l’environnement, car les aménagements techniques ne semblent pas encore lancés.
 

Une cinquantaine de gilets jaunes comme comité d'accueil


Devant le Corum de Montpellier, une petite cinquantaine de manifestants a agité des drapeaux et des ballons jaunes au passage d'Emmanuel Macron.
Ils étaient tenus à distance des Assises économie de la Mer par de nombreux policiers.
 
Montpellier - quelques manifestants pour accueillir Emmanuel Macron - 3 décembre 2019. / © F3 LR C.Barbet
Montpellier - quelques manifestants pour accueillir Emmanuel Macron - 3 décembre 2019. / © F3 LR C.Barbet


Le centre-ville quadrillé par les forces de l'ordre


L'Esplanade, le Corum et jusqu'à la Place de la Comédie, tout le secteur du centre est bouclé par les forces de l'ordre depuis tôt ce mardi matin. Et au moins jusqu'à 14h.
 

A lire aussi

Sur le même sujet

Les + Lus