Montpellier : le salon du vin bio s'ouvre ce lundi, mais qu'est-ce que cela représente ?

Le salon Millésimes Bio le 27 janvier 2020 / © C.Monteil / FTV
Le salon Millésimes Bio le 27 janvier 2020 / © C.Monteil / FTV

Le salon Millésime Bio s'est ouvert ce lundi 27 janvier pour trois jours au Parc des expositions de Montpellier. Il est le plus grand rendez-vous mondial consacré au vin biologique. Près de 1300 exposants sont attendus et 7000 acheteurs. Preuve de l’évolution du marché du vin biologique.
 

Par J.Mériot, AS.Mandrou, J.Gaussen et C.Alazet

« Toujours plus » pourrait être le leitmotiv du salon Millésime Bio qui a lieu depuis maintenant 27 ans. Organisé par Sud Vin Bio, ce rendez-vous mondial des vins certifiés « agriculture biologique » s'est ouvert ce lundi 27 janvier pour trois jours au parc des expositions de Montpellier. Il réunit cette année près de 1300 exposants, soit 100 de plus que l’année dernière et attend plus de 7000 acheteurs.  
 

L’Occitanie, première région de France productrice de vin bio

L'Occitanie est la première région viticole bio en nombre d’exploitations (2138) et en surfaces cultivées (34 827 hectares) selon les chiffres 2018 de l’Observatoire Régional de l’Agriculture Biologique.

Et le secteur est en constante augmentation : en 2018, dans la région, 356 nouveaux viticulteurs se sont engagés en bio, un chiffre record par rapport à l’année précédente.

« Début septembre nous avons mis en place une liste d’attente. Comme chaque année, nous ne pouvons recevoir tous les exposants qui souhaiteraient profiter de cette place incontournable du marché mais nous souhaitons maîtriser la croissance », indique Patrick Guiraud, Président du Salon Millésime Bio.


Première région française productrice de vin bio, l'Occitanie représente 37% du vignoble bio français, avec une forte implantation dans l'Hérault et le Gard, et 7% du vignoble bio mondial.

Sur les 1300 exposants du salon Millésime bio, 337 sont d’Occitanie.

Dans ce reportage sur le premier jour du salon, Jeanne Fabre, vigneronne bio dans les Corbières avec sa soeur jumelle Clémence, explique l'importance du salon pour son exploitation.

Je connais mes vins, je vérifie juste qu'ils ne sont pas bouchonnés. Toute l'équipe est là. Je suis impatiente de voir ce que cette journée va apporter. La première journée d'un salon, c'est souvent décisif.

 

Les acheteurs viennent du monde entier, comme Nabuo Ono, propriétaire de 2000 supérettes et brasseries au Japon. Les vins d'Occitanie y rencontre un vif succès. Son budget achats pour Millésime Bio : 25 000 euros.

Le vin blanc se marie très bien avec la tempura, les sushis et tous les poissons raffinés de la cuisine japonaise.

En 2021, la France premier consommateur de vin bio ?

Alors que la consommation de vin diminue dans le monde, celle du vin bio au contraire ne cesse de croître.

La France, l’Italie et l’Espagne ont donc décidé de passer à la vitesse supérieure pour répondre à la demande. Ces 3 pays leaders vont augmenter la part de conversion, le nombre d’agriculteurs qui passent à une culture plus respectueuse de l’environnement.

La filière hexagonale prévoit d’ici à 2023  d’augmenter le nombre d’hectares cultivés de 76 %.
 
En 2021, la France pourrait devenir le premier pays consommateur de vin bio - janvier 2020 / © Capture d'écran Millésime Bio
En 2021, la France pourrait devenir le premier pays consommateur de vin bio - janvier 2020 / © Capture d'écran Millésime Bio

C’est en tout cas ce que révèle une étude menée par Millésime Bio.

Pour l’instant deuxième pays consommateur juste après l’Allemagne, la France pourrait bien devenir le premier consommateur de vin bio.

En 2021, la France consommera deux fois plus de vin bio qu’en 2013. Elle doublera alors l’Allemagne comme premier pays consommateur. En 2023, elle devrait même représenter 20 % de la consommation mondiale, selon Millésime Bio.


 

Sur le même sujet

Les + Lus