Occitanie : l'ARS débloque 19 millions d'€ pour le fonctionnement de 73 hôpitaux publics

Le service des Urgences au CHU de Montpellier - archives / © Guillaume Bonnefont/MAXPP
Le service des Urgences au CHU de Montpellier - archives / © Guillaume Bonnefont/MAXPP

Le plan "investir pour l'Hôpital" annoncé fin novembre 2019 prévoit 150 millions d'euros par an, pendant 3 ans, pour des aides nationales à l'investissement courant dans les hôpitaux publics.L'ARS Occitanie vient d'annoncer une enveloppe supplémentaire de 19 millions pour 73 hôpitaux d'Occitanie.

Par Fabrice Dubault


La direction de l'Agence régionale de santé Occitanie va allouer des fonds régionaux complémentaires à l'investissement courant des hôpitaux publics de notre région. 19 millions d'euros de plus en 2020.
Cette enveloppe s'ajoute aux aides nationales décidées dans le cadre du plan "investir pour l'Hôpital" et annoncées fin novembre 2019 par Agnès Buzyn, ministre des Solidarités et de la Santé.

Ces 19 millions d'€ correspondent en fait à l'addition de plusieurs fonds régionaux et de cette nouvelle dotation.

L'Autorité de santé explique que les sommes ne sont pas encore attribuées, en raison des situations très différentes entre établissements, 73 au total dans la région.
Sauf que l'Aude a déjà reçu 1,8 million d'€, dont 400.000 € pour l'hôpital de Narbonne. Et de son côté, le CHU de Montpellier a reçu 967.000 €, indiquant qu'il réfléchit maintenant à la manière dont il va dépenser cette somme pour un budget annuel de 900 millions.
 

73 hôpitaux d'Occitanie sont concernés


Il s'agit avant tout selon l'ARS, "d'améliorer le fonctionnement des services de soins dès ce début d'année et de répondre rapidement aux difficultés du fonctionnement au quotidien à l’hôpital, en y apportant des améliorations concrètes".

Ces nouveaux moyens budgétaires vont permettre de débloquer très rapidement des investissements dits courants dans certains établissements, comme des achats de matériel, ou certains travaux de modernisation…
L’objectif est d’améliorer les conditions d’exercice quotidien des médecins et des équipes soignantes.

Les établissements hospitaliers vont solliciter leurs services afin qu’ils identifient eux-mêmes les investissements à mener en priorité.

Cette aide à l’investissement s’inscrira dans une perspective pluri-annuelle. Le dispositif sera poursuivi sur les deux années à venir.

L'ARS veut aussi renforcer les coopérations entre les établissements hospitaliers de chaque territoire grâce à des projets médicaux et soignants qui seront soutenus par ces nouvelles aides.
 

Sur le même sujet

Les + Lus