Occitanie : Fourcade, Mayer, Laffont et 400 autres sportifs adressent une lettre ouverte à Macron

Martin Fourcade lors du relais masculin de biathlon vendredi 23 février à Pyeongchang. / © Jonathan NACKSTRAND / AFP
Martin Fourcade lors du relais masculin de biathlon vendredi 23 février à Pyeongchang. / © Jonathan NACKSTRAND / AFP

Plusieurs centaines de sportifs, dont les champions d'Occitanie Martin Fourcade, Kevin Mayer et Perrine Laffont, montent au créneau dans une lettre ouverte au président de la République afin de demander le maintien du budget alloué au sport en 2019.

Par E.E avec AFP

La fronde se poursuit au sein des sportifs après l'annonce de la baisse du budget dédié au sport en 2019. 

Dans une lettre ouverte adressée au président de la République diffusée jeudi sur le site internet du Parisien, 400 sportifs expriment leur inquiétude. 

Parmi eux, trois grands champions de la région : le biathlète catalan Martin Fourcade, le décathlonien licencié à Montpellier Kevin Mayer et la skieuse acrobatique originaire de l'Ariège Perrine Laffont. 
 


L'initiative des sportifs de haut niveau est rare et traduit l'incompréhension qui n'a cessé de grandir depuis que Paris a été désignée ville-hôte des Jeux olympiques de 2024, en septembre 2017.

Une annonce accompagnée d'un objectif ultra ambitieux de 80 médailles (le double d'aujourd'hui) lancé par la ministre des Sports de l'époque, Laura Flessel.
 

Ces victoires "ne sont pas le fruit du hasard"

 

Mais si les performances sont au rendez-vous, "elles ne sont pas le fruit du hasard", déclarent les signataires. "Elles sont totalement liées à la qualité, à l'engagement et la passion des cadres techniques sportifs qui ont oeuvré au quotidien pendant nos carrières", ajoutent-ils. 
 


Le message est clair : il vise à défendre les cadres d'Etat, appelés aussi CTS (Conseillers techniques sportifs), au nombre de 1 600 et qui sont placés auprès des fédérations comme entraîneurs pour le haut niveau ou formateurs pour les éducateurs dans les clubs, avec un statut de fonctionnaires.

C'est l'autre sujet qui fâche, depuis la révélation d'une lettre de cadrage de Matignon demandant fin juillet la suppression de 1 600 ETP (équivalent temps plein) dans les effectifs du ministère des Sports d'ici 2022.
 

L’annonce de la suppression d’ici 2022 de 1 600 cadres techniques d'État d'ici 2022 et la réduction du budget sport pour 2019 sont contradictoires avec l’objectif des performances attendues et désastreuses pour l’héritage qu’on laissera aux nouvelles générations.
 

déplorent-ils. 

Sur le même sujet

Les + Lus