Occitanie : mercredi noir pour les grandes surfaces, les agriculteurs prévoient des actions un peu partout en région

Action des agriculteurs dans une grande surface - © MAXppp
Action des agriculteurs dans une grande surface - © MAXppp

Les agriculteurs se mobilisent ce mercredi 27 novembre en menant des actions de contrôle d’origine et de prix dans plusieurs grandes surfaces de la région, à l’appel de la FDSEA et des Jeunes Agriculteurs. Une façon pour la profession d'exprimer son ras-le-bol.

 

Par Eric Marlot

Non-respect de la loi née des Etats Généraux de l’Agriculture, sous rémunération, agribashing, concurrence déloyale, CETA, Mercosur, les agriculteurs sont à bout et se mobilisent ce mercredi un peu partout en France.

En Occitanie, plusieurs actions sont prévues avec pour cible les grandes surfaces accusées par les agriculteurs de vendre des produits à la traçabilité imprécise avec un manque de transparence sur l’origine.
 
A l’origine de la grogne des agriculteurs, plusieurs facteurs, à commencer par le CETA (le traité de libre-échange entre l’Union Européenne et le Canada) Les agriculteurs dénoncent un accord commercial basé sur une concurrence acharnée et déloyale qui entrainera une baisse des prix au détriment des producteurs français et l’importation massive de produits de moindre qualité, le Canada n’étant pas soumis aux mêmes obligations sanitaires que les pays membres.

 

La profession dénonce également des prix de vente toujours plus bas et des charges toujours plus hautes. Les agriculteurs se disent pris en étau entre une réglementation qui ne permet pas la compétitivité et une répartition de valeur qui ne garantit pas une juste rémunération. Selon eux, les acteurs économiques, grandes surfaces en tête, ne jouent pas le jeu des Etats Généraux de l’Alimentation. Une situation devenue intenable. Les agriculteurs demandent à l’état de faire respecter le loi EGalim pour l’équilibre des relations commerciales. Cette loi adoptée en novembre 2018 visait à sécuriser le revenu des agriculteurs.


Les principales actions prévues en région :

Dans le Lot, dans le Tarn, en Haute-Garonne et dans le Gers, les agriculteurs effectueront des relevés de prix et des contrôles d'origine dans plusieurs grandes surfaces à Toulouse, Auch, Albi, Cahors et Saint-Céré.

En Aveyron, les agriculteurs ont prévu de se rendre dans les cuisines du collège Albert Camus de Baraqueville afin de vérifier d'où proviennent les aliments servis dans la restauration collective.

 

Les objectifs de la loi EGalim, issue des Etats Généraux de l'Alimentation

  • payer le juste prix aux producteurs, pour leur permettre de vivre dignement de leur travail ;
  • renforcer la qualité sanitaire, environnementale et nutritionnelle des produits ;
  • favoriser une alimentation saine, sûre et durable pour tous.

A lire aussi

Sur le même sujet

Les + Lus