• FAITS DIVERS
  • MÉTÉO
  • POLITIQUE
  • ECONOMIE
  • SOCIÉTÉ
  • SPORT

En Occitanie, de nouvelles armes pour combattre les moustiques

Selon la préfecture du Tarn, il s'agit d'un cas importé. / © Max Rosereau / Maxppp
Selon la préfecture du Tarn, il s'agit d'un cas importé. / © Max Rosereau / Maxppp

Quand vient le printemps, vient aussi les moustiques. Des nuisances pour les habitants et les touristes. Les principaux perturbateurs sont les moustiques des marais, mais depuis 2004 le moustique tigre a fait son apparition, plus dangereux et plus difficile à combattre.
 

Par Joane Mériot

Quoi de plus embêtant, lorsque l’on dîne ou que l’on prend un verre en terrasse que de se faire manger par toute une tribu de moustiques ?
Les gérants de cette paillotte installée sur le front de mer à Carnon en font les frais depuis quelques années : 

Depuis trois ou quatre ans, on voit qu’il y a de plus en plus de moustiques, et la clientèle qui vient en bord de mer, sur notre paillote est gênée le soir et même la journée par les moustiques, nous dit Silvère Davoust, le gérant du Carré Mer. 

Des bornes anti-moustiques

Pour y remédier, ils ont décidé d’installer des bornes anti-moustiques, un procédé biologique efficace à plus de 80% : 

Cette borne va diffuser du CO2 recyclé en plus d’un leurre olfactif qui se trouve dans la cheminée. Le moustique va être attiré et il va être aspiré par un système de ventilation, explique Olivier Lecardinal, Technicien société Alto.


Sur cette paillotte, trois bornes suffisent à protéger l'établissement. En tout, ces techniciens vont installer une cinquantaine de bornes dans l'Hérault.
 

Le moustique tigre, plus difficile à combattre


Mais, en Languedoc Roussillon, la lutte globale anti-moustique, c'est l'affaire de l'EID, l'entente interdépartementale pour la démoustication du littoral méditerranéen. 90% de la lutte concerne le moustique des marais, qui a lieu toute l’année. Les 10% restant concerne le moustique tigre, en France depuis 2004. Généralement ce moustique hiberne et il réapparait début mai. A partir de là, il fait l’objet d’une surveillance très accrue, car il est potentiellement porteur de maladies comme le chikungunya ou le zika. Mais cet insecte reste difficile à combattre : 


C’est une lutte qui doit être ciblée puisque ce moustique colonise des toutes petites collections d’eau et principalement chez les particuliers, affirme Didier Moulis, le directeur technique EID Méditerranée


Depuis le premier mai, le plan anti-dissémination du moustique tigre est activé. Pour l'éradiquer chez soi, il y a quelques gestes de base à effectuer.


Tous les gens qui ont chez eux des coupelles, des arrosoirs, des bâches avec des creux qui gardent l’eau, il faut penser dès maintenant à faire le nécessaire et à éliminer toutes ces eaux pour ne pas qu’il y ait de production d’adultes, nous dit Lionel Chanaud, le chargé de surveillance du moustique tigre EID Méditerranée

 
Le moustique-tigre, c'est aussi l'affaire de tous, et donc du voisinage. Car un foyer peut empoisonner la vie des riverains dans un rayon de 150 mètres. Pour plus d'informations sur le moustique tigre, vous pouvez consulter le site moustiquetigre.org.

Le reportage de Daniel De Barros et Franck Detranchant 

 

 

Sur le même sujet

Aude : des sénateurs évaluent les riques climatiques et les indemnisations des victimes

Les + Lus