• FAITS DIVERS
  • MÉTÉO
  • POLITIQUE
  • ECONOMIE
  • SOCIÉTÉ
  • SPORT

Occitanie : de la prison pour deux frères pilleurs de grottes

Grotte des demoiselles (Hérault) - Photo d'illustration / © Alex Baillaud/IP3 PRESS/MAXPPP
Grotte des demoiselles (Hérault) - Photo d'illustration / © Alex Baillaud/IP3 PRESS/MAXPPP

Entre août 2018 et juillet 2019, deux frères bosniaques ont volé dans les caisses de 11 grottes à travers la région Occitanie. Jugés vendredi 9 août à Montpellier, ils ont écopé de cinq et deux ans de prison. 

Par Adélaïde Tenaglia

Les cibles étaient peu banales, pour de maigres butins : deux frères ont pillé plus de dix grottes dans toute la région Occitanie entre août 2018 et juillet 2019. Jugés vendredi 9 août à Montpellier, ils ont tous deux été condamnés à de la prison, pour onze vols aggravés ou tentatives de vol. 

Tout commence dans l'Hérault, à la grotte des Demoiselles, dans la nuit du 25 au 26 septembre 2018, relate Midi Libre. Les caméras de surveillance enregistrent les images de trois hommes s'attaquant au coffre de la grotte de Saint-Bauzille-de-Putois.


Des dégâts matériels importants pour de maigres butins

Huit heures plus tard, après plusieurs moyens rocambolesques pour tenter d'accéder au coffre (avec une disqueuse insuffisante, en reliant la grille à une voiture avec un câble pour tenter de l'arracher...) ils partent avec le fond de caisse : 107 euros. Un "carnage", pour le procureur de la République.

Dans les mois qui suivent, ils visitent neuf autres grottes dont la grotte de Clamouse dans l'Hérault, le gouffre d’Esparros dans les Hautes-Pyrénées et les grottes de Cougnac dans le Lot, et commettent de lourds dégâts. 


Cinq et deux ans de prison

Après plusieurs mois de recherches, les enquêteurs parviennent finalement à confondre les voleurs de grottes grâce au bornage du téléphone du frère cadet. Il était localisé systématiquement dans la zone des vols les nuits où ils se produisaient. Il sont arrêtés à Montauban.

Devant le tribunal, les deux frères nient les faits. Mais face à la lourdeur des dégâts causés (plus que la valeur des butins) le tribunal a condamné le frère cadet à 5 ans de prison, et le plus âgé à deux ans, puisqu'il n'était relié formellement qu'à trois des onze vols attribués à la fratrie.

Sur le même sujet

Mobilisation à l'hôpital de Montpellier et Narbonne

Les + Lus