• FAITS DIVERS
  • MÉTÉO
  • POLITIQUE
  • ECONOMIE
  • SOCIÉTÉ
  • SPORT

L'Occitanie, région la plus touchée par le chômage partiel après les manifestations des “gilets jaunes”

Photo d'archives. / © Alexis Sciard/IP3 PRESS/MAXPPP
Photo d'archives. / © Alexis Sciard/IP3 PRESS/MAXPPP

Plus d'un quart des demandes de chômage partiel à l'échelle nationale ont été formulées par des entreprises basées en Occitanie, selon le ministère de l'Economie. Des mesures prises par les commerçants suite au mouvement des "gilets jaunes" qui en était, ce samedi, à sa 12e semaine de mobilisation.

Par MD

Les "gilets jaunes" sont particulièrement mobilisés en Occitanie où ils défilent chaque samedi depuis le 17 novembre. Et l'économie pâtit de leurs manifestations hebdomadaire, a affirmé la secrétaire d'Etat auprès du ministre de l'Economie et des Finances, Agnès Pannier-Runacher, jeudi 31 janvier.

Après avoir reçu les fédérations de commerçants et d'artisans des grandes métropoles comme Toulouse, Lyon ou Bordeaux, des chiffres officiels ont été communiqués par le ministère. Ils démontrent que, parmi toutes les demandes de chômage partiel formulées en France, 28,6% concernent des entreprises basées en Occitanie. Ce qui en fait la région la plus touchée en France.
 

C'est plus que dans les Hauts-de-France (12,8%) et en Normandie (11,5%). A l'échelle nationale : "4 577 entreprises ont demandé à bénéficier du dispositif d’activité partielle auprès des services du ministère du Travail, ce qui représente 66 000 salariés pour 36 millions d'euros de soutien", précise un communiqué du ministère qui estime l'impact du mouvement des "gilets jaunes" sur le PIB à 2 milliards d'euros.

 

Prolongation des aides aux commerçants


Des mesures exceptionnelles d’étalement des échéances sociales et fiscales avaient été mises en place à l'échelle locale en décembre pour aider les commerçants. Elles ont été prolongées pour le 1er trimestre 2019.
 

Les entreprises en difficulté pourront également s'adresser à des "référents territoriaux d’alerte précoce" dans chaque département ou région afin de les orienter vers les dispositifs adaptés.

Bercy prépare aussi l'après-"gilets jaunes". La ministre a ainsi annoncé la mise en place "d'un dispositif d'animation du centre-ville" pour relancer dynamiser les cœurs de ville e y faire revenir les clients. Aucune échéance n'a encore été précisée.

 

Sur le même sujet

Lozère : 600 pilotes pour le Trèfle lozérien entre Causses, Gorges du Tarn et Aubrac

Les + Lus