Occitanie : des toqués revisitent un des plats les plus populaires en France, la mythique poule au pot

La traditionnelle poule au pot / © PIERRE VERDY / AFP
La traditionnelle poule au pot / © PIERRE VERDY / AFP

Spécialité gersoise, la poule au pot a depuis longtemps conquis les tables françaises. Ce plat populaire et familial, des chefs ont fait le pari de le revisiter en participant à l’opération « Poule au pot, renaissance d’un plat mythique » organisée jusqu’au 8 mars.
 

Par Eric Marlot

Les restaurants des « Tables du Gers » s'associent aux chefs de la « Ronde des Mousquetaires » et aux chefs des Hautes-Pyrénées pour revisiter une recette mythique : la poule au pot, plat choisi pour célébrer la cuisine de tradition mettant en vedette des produits locaux.

Organisée par la filière Noire d’Astarac-Bigorre dont le but est conserver et de protéger la race, l’opération « Poule au pot, renaissance d’un plat mythique » est née il y a 4 ans. Pour l’édition 2020, ils sont 25 chefs du Gers, des Hautes-Pyrénées, mais aussi de Toulouse et de Paris à avoir accepté de relever le défi : revisiter la traditionnelle poule au pot et en proposer une interprétation personnelle.
 

Une légende pour berceau


A en croire la légende, la poule au pot aurait été élevée au rang d’institution par le roi de France Henri IV au XVIIème siècle. Il en aurait fait un plat national français en déclarant : « Si Dieu me donne encore de la vie, je ferai qu’il n’y aura point de laboureur en mon Royaume qui n’ait moyen d’avoir une poule dans son pot »
 

Traditionnellement cuisinée à base de potée de poule cuite au bouillon dans une cocotte avec des légumes (carottes, navets, poireaux, oignons, etc.) la poule au pot s’offre une belle vitrine en s’invitant à la table des grands chefs d’Occitanie. De quoi nous mettre les papilles en émoi.
 
Voir le reportage d'Odile Debacker et Ayham Khalaf
​​​​​​​

Ils participent à l’opération

Gers

  • L’hôtel de France (Auch)
  • Au canard gourmand (Samatan)
  • La table du Petit Maupas (Mirande)
  • Le Paillardon (Gondrin)
  • Le relais du bastidou (Beaumarchés)
  • La falène bleue (Lannepax)
  • Le Bastard (Lectoure)
  • L’auberge des Bouviers (Lectoure)
  • L’auberge la Baquère (Préneron)

Hautes-Pyrénées

  • Auberge le Cabaliros (Arcizans-Avant)
  • Domaine Saint-Ferreol (Chis)
  • L'Aragon (Juillan)
  • L'embrun (Lannemezan)
  • Le relais du Castéra (Nestier)
  • Les 38 (Nouilhan)
  • Auberge Dubarry (Puydarrieux)
  • La Pergola (Saint-Lary)
  • Le tempo (Tarbes)
  • Le fil à l apatte (Tarbes)
  • Le réverbère (Vic-en-Bigorre)

Toulouse

  • J'go
  • Chez Huguette

Paris

  • Lou tiap (20ème)
  • J'go Drouot (9ème)
  • J'go les jardins (6ème)

Sur le même sujet

Les + Lus