L’opération « confinés mais aux aguets » de la ligue de protection des oiseaux victime de son succès en Occitanie

Un chardonneret dans un jardin de l'Hérault - mars 2020 / © M.Bonnet
Un chardonneret dans un jardin de l'Hérault - mars 2020 / © M.Bonnet

La LPO propose de recenser les oiseaux pendant le confinement. Mais son site internet a explosé ce week-end : 65 535 inscriptions! En Occitanie, faute de sorties, la ligue de protection des oiseaux propose plusieurs livrets-jeux à télécharger et ses centres de sauvegarde fonctionnent au ralenti

 

Par Sylvie Bonnet

En Occitanie comme ailleurs, la ligue de protection des oiseaux a toujours besoin de volontaires pour recenser les oiseaux.

Alors l’idée était bonne : plutôt que de compter les moutons, profitez de votre confinement pour observer les oiseaux !

D’autant plus qu’on les entend chanter comme jamais dans Toulouse, Montpellier et toutes les agglomérations où l’activité humaine a chuté depuis le début du confinement.

Moins de bruits et une météo qui nous a permis d’ouvrir les fenêtres ces eniers jours : nos amis à plumes nous narguent en totale liberté.

En ce printemps confiné, les oiseaux plus présents que jamais


Pas étonnant que l’opération de sciences participatives Oiseaux des jardins « confinés mais aux aguets » qui consiste à observer et compter les oiseaux de son quartier pour mieux les protéger ait séduit un grand nombre de foyers.

Plus de 65 000 Français se sont inscrits entre le 17 et le 22 mars. Tous pourront participer mais le site ayant atteint son maximum d'inscriptions a dû interrompre son activité lundi 23 mars.

Un blocage temporaire: l'association a annoncé la réouverture de inscriptions dès ce mardi 24 mars.
 
Une mésange bleue - Hérault - mars 2020 / © M.Bonnet
Une mésange bleue - Hérault - mars 2020 / © M.Bonnet


Des quizz pédagogiques et des livrets-jeux à télécharger


Les sorties et animations nature prévues par la LPO étant stoppées depuis le confinement, outre son opération de recensement, la ligue de protection des oiseaux met à disposition de tous plusieurs questionnaires pour apprendre à reconnaître les oiseaux qui nous entourent (voir encadré).

Et pour intéresser les enfants à l’éducation à l’environnement, une « classe nature à la maison » est proposée par l’association de protection des oiseaux sous forme de livrets jeux.

Le premier, « Les rapaces, cette puissance est fragile », a été concocté par la LPO de l’Hérault.
Le second, un livret pédagogique sur les refuges LPO est à télécharger sur le site de la ligue, gratuitement, pendant le confinement. 

Les centres de sauvegarde de la faune sauvage au ralenti dans le Tarn et l’Hérault

Les différentes antennes locales de la LPO comptent au total 400 adhérents et 28 salariés en Occitanie.

Aujourd’hui, impossible pour les centres de sauvegarde de Villeveyrac dans l’Hérault et de Labruguières, dans le Tarn, d’accueillir de nouveaux animaux blessés.

En revanche, les équipes se sont organisées pour assurer la continuité des soins et le nourrissage des pensionnaires actuels.
Tourterelles turques - Hérault - mars 2020 / © M.Bonnet
Tourterelles turques - Hérault - mars 2020 / © M.Bonnet


Don de masques contre le coronavirus


Au niveau national, la ligue de protection des oiseaux disposait d’un stock de masques pour faire face à une éventuelle marée noire. « Face à la pénurie actuelle, ces masques ont été confiés au corps médical pour un meilleur usage possible » explique la LPO sur son site.


 

Trois quizz pour reconnaître les oiseaux des jardins

Les questionnaires de la ligue de protection des oiseaux sur les espèces communes dans les jardins (hiver) sont à télécharger ci-dessous :

Quizz 1

Quizz 2 

Quizz 3

Sur le même sujet

Les + Lus