QUIZ - Vous savez quoi sur la grippe ?

© MaxPPP / LP/OLIVIER ARANDEL
© MaxPPP / LP/OLIVIER ARANDEL

Le nombre de cas de personnes infectées par le virus de la grippe est en augmentation en Occitanie. La région est placée depuis trois semaines en phase "pré-épidémique", comme 5 autres régions. Mais au fait, que savez-vous sur cette maladie dont les conséquences peuvent être mortelles ?

Par Emmanuelle Gayet

Fièvre, frissons, grande fatigue, toux, courbatures... C'est le cocktail symptômatique le plus courant pour les personnes touchées par le virus de la grippe. Et elles sont de plus en plus nombreuses, depuis quelques jours. Comme chaque année, la période des fêtes et le rassemblement des familles est propice à la propagation du virus particulièrement actif en période hivernale et jusqu'au printemps.

Alors avant que vous ou l'un de vos proches ne soyez en contact avec le virus, il est encore temps de tester vos connaissances. Plus on en sait sur le virus grippal, mieux on peut s'en protéger.
 

Six régions dont l'Occitanie en "pré-épidémie"


Le dernier bulletin hebdomadaire de Santé publique France, publié jeudi 2 janvier fait état de 6 régions en phase "pré-épidémique". Il s'agit de Bourgogne-Franche-Comté, Bretagne, Ile-de-France, Occitanie, Pays de la Loire et Provence-Alpes-Côte d’Azur. 
 


Les périodes épidémiques de grippe, ou encore de bronchiolite et de gastro entérites aigues (les maux les plus fréquents en hiver) ont été classées selon une méthode commune à l'ensemble des régions. La surveillance virologique s'établit en phase épidémique de 3 niveaux : sans alerte, phase pré ou post épidémique, et phase épidémique. Le nombre de cas permet de construire une courbe épidémiologique pour mesurer l'étendue de la contagion sur une pédiode donnée. Des niveaux d'alerte sont ainsi fixés et communiqués aux agents et structures en charge de la santé publique.

Une augmentation d'un tiers par rapport à la semaine précédente


Entre le 23 et 29 décembre 2019, 2 445 personnes se sont rendues aux urgences en France métropolitaine, pour une grippe ou un syndrome grippal contre 1 758 entre le 17 et le 22 décembre.
Parmi celles-ci, 198 ont été hospitalisées. La proportion de syndromes grippaux parmi les consultations de SOS Médecins est également en hausse de 3,7%.

Depuis le début de l'apparition de la grippe, 61 cas graves ont été signalés. L'âge moyen des cas est de 54 ans. Quatre personnes sont mortes.

La vaccination reste le meilleur moyen de se protèger

Santé publique France a rappelé que la vaccination est la meilleure façon de se protéger de la grippe et de ses complications. Un délai de 15 jours après la piqûre est nécessaire pour être protégé.
Désormais, il est possible de se faire vacciner en pharmacie, sauf pour les personnes mineures qui doivent se rendre chez un médecin.

Sur le même sujet

Les + Lus