• FAITS DIVERS
  • MÉTÉO
  • POLITIQUE
  • ECONOMIE
  • SOCIÉTÉ
  • SPORT

La région Occitanie est fortement impactée par la pénurie de cortisone

Montpellier - les pharmacies de la région doivent faire face à une pénurie de cortisone - juillet 2019 / © France 3 LR
Montpellier - les pharmacies de la région doivent faire face à une pénurie de cortisone - juillet 2019 / © France 3 LR

En Occitanie, les tiroirs des pharmacies se vident. Elles subissent une rupture de stock des médicaments notamment ceux à base de cortisone.

Par Camille Nowak

Médiation essentielle à de nombreuses maladies, la cortisone rencontre actuellement une pénurie. Solupred, Cortancyl, Diprostene autant de médicaments qui ont disparu des stocks des 2.200 pharmacies de la région Occitanie. Alors pour lutter contre cette pénurie, les pharmaciens essayent de trouver des alternatives, en vain, explique Elisabeth Dacruz :
 

C’est difficile de se dire qu’en tant que pharmacien un médicament majeur est en pénurie, qu’on ne peut pas le fournir et qu’il n’y a pas d’équivalent.


La cortisone est le traitement principal pour certaines maladies inflammatoires. Elle est aussi utilisée dans certains cancers ou pour prévenir le rejet de greffes d'organes.
 

En Occitanie, patients et profesionnels doivent s’armer de patience, ajoute Elisabeth :

Les patients font toutes les pharmacies pour trouver ce fameux produit mais bien souvent ils ne l’ont pas. On essaye de trouver des produits qui pourraient se substituer mais tous les médecins ne veulent pas les utiliser.


Plus d'information et de coordination avec la loi Santé


En dix ans, le nombre de médicaments en rupture de stock a été multiplié par plus de dix selon un rapport du Sénat, Elisabeth précise :
 

On a réussi à anticiper la pénurie, on a travaillé auprès de laboratoires directement qui nous avaient annoncé ce problème. On a réussi à avoir quelques boîtes mais notre stock diminue et tous les matins on se retrouve à commander des boîtes que l’on n’arrive pas à avoir.


Lundi 8 juillet, le gouvernement a dévoilé ses pistes pour lutter contre la pénurie de médicaments. Deux axes majeurs ont été dévoilés : promouvoir la transparence de l’information et mieux gérer le circuit du médicament, de l’usine à la pharmacie.


Ces mesures devraient figurer dans la loi Santé qui doit être adoptée d’ici fin juillet.
 

A lire aussi

Sur le même sujet

Pyrénées-Orientales : des passionnés mettent 9 ans pour construire un bateau à vapeur

Les + Lus