La région Occitanie impuissante face aux entreprises détournant les dispositifs d'économie d'énergie

L'éco-chèque est une aide financière de la Région Occitanie, allant de 1000 à 1500 euros, pour isoler par exemple les combles de sa maison. / © PHOTOPQR/LE TELEGRAMME/Max PPP
L'éco-chèque est une aide financière de la Région Occitanie, allant de 1000 à 1500 euros, pour isoler par exemple les combles de sa maison. / © PHOTOPQR/LE TELEGRAMME/Max PPP

Le gouvernement vient d'annoncer la mise à disposition de 200 millions d'euros pour accélérer la rénovation énergétique. Ce nouveau dispositif complètera la panoplie d'aides déjà existantes. Depuis 2012, la Région Occitanie a mis en place l'Eco-chèque mais peine à en contrôler l'utilisation.

Par Sylvain Duchampt

L'Eco-chèque est l'une des mesures phare de l'Occitanie afin de lui permettre d'atteindre l'objectif qu'elle s'est fixée : devenir la première région à énergie positive en Europe.

Comme l'explique la collectivité sur son site internet ce dispositif intervient dans deux domaines : les transports et le logement. 

Le but :

Favoriser le développement des modes de transports propres et rénover les logements pour qu’ils soient énergétiquement plus performants 

50000 foyers bénéficiaires depuis 2012

L'Eco-chèque logement permet à la Région de financer de 1000 à 1500 euros les travaux des particuliers visant à réaliser des économies d’énergie dans les logements.

Depuis 2012, 50 000 foyers en ont bénéficié, soit 50 millions d'euros distribués par la collectivité présidée par Carole Delga. 

Mais depuis deux ans, l'Occitanie fait face aux mauvaises pratiques commerciales de certaines entreprises du secteur qui détournent l'utilisation de l'Eco-chèque. 

Face à la multiplication de signalements, une société tarnaise a été radiée du dispositif Eco-chèque pour "manquements graves et répétés". 
 

Les gérants de la société incriminée se sont toujours défendus de mauvaises pratiques. Comme ils l'expliquaient dans cette vidéo promotionnelle :
 

Radiée mais toujours associée à la Région

L'entreprise a finalement mis la clé sous la porte. Ses gérants ont décidé de créer une nouvelle société également spécialisée dans l'isolation et toujours partenaire de la Région dans le le cadre de l'Eco-chèque. 
 

Une drôle de situation connue de la collectivité comme nous le confirme, dans cette vidéo, Agnès Langevine, vice-présidente de la Région en charge de la Transition écologique et énergétique :
 

Un véritable aveux d'impuissance de la part de l'élue. Aujourd'hui, 5 autres entreprises d'Occitanie bénéficiant du dispositif Eco-chèque sont dans le collimateur de la Région.
 

Regardez ce reportage complet dans Enquêtes de Région du 11 septembre 2019 : "Energies renouvelables en Occitanie : arnaque ou Eldorado ?"

Sur le même sujet

Réactions d'usagers des finances publiques de l'Hérault

Les + Lus