• FAITS DIVERS
  • MÉTÉO
  • POLITIQUE
  • ECONOMIE
  • SOCIÉTÉ
  • SPORT

La santé au coeur du grand débat pour les habitants d'Occitanie

De l'institut du cancer de Montpellier à l'oncopôle de Toulouse, les habitants d'Occitanie ont un meilleur jugement de la qualité des soins que la moyenne des Français. / © J-Y Cance/ICM
De l'institut du cancer de Montpellier à l'oncopôle de Toulouse, les habitants d'Occitanie ont un meilleur jugement de la qualité des soins que la moyenne des Français. / © J-Y Cance/ICM

 Plus de 85% des habitants d'Occitanie pensent que l'accès aux soins est un facteur décisif pour l'égalité des chances. Mais d'après la consultation lancée par la Fédération Hospitalière de France, une grande majorité d'entre eux demande plus de moyens pour la santé et moins de déserts médicaux.

Par Sylvie BONNET d'après la consultation FHF/IPSOS

Pour les habitants de la région Occitanie, l’accès à la santé est une condition essentielle pour l’égalité des chances. S’ils ne remettent pas en cause la qualité des soins, ils aimeraient que plus de moyens soient accordés aux établissements de santé et médicosociaux. C’est ce qui ressort d’une consultation citoyenne lancée par la Fédération Hospitalière de France avec Ipsos, dans le but de recueillir les attentes des Français sur les questions de santé dans le cadre du Grand Débat National.

Près de 6 000 Français ont contribué, dont 439 de la région Occitanie.
 

La santé est vue comme un pilier par les habitants de la région Occitanie

 

Pour 86% d’entre eux, l’accès à de bons établissements de santé est le critère le plus important pour assurer à chaque individu une égalité des chances dans la vie (juste derrière l’accès à l’éducation). Cependant, 85% estiment que l’hôpital public est aujourd’hui « en danger » !

Pour ce sondage, les habitants ont fait part de leurs inquiétudes et leur ressenti. Pour résumer, ils décrivent un système complexe et un manque de moyens, mais malgré tout, des soins de qualité.
  • 71% avouent ne pas bien comprendre comment le système de santé français fonctionne, et 87% ne savent pas à quoi les différentes cotisations (sociales, CSG, mutuelle, etc.), servent.
  •  Une inquiétude à l’égard de l’état de santé de l’hôpital public français : la très grande majorité des habitants de la région Occitanie a le sentiment que l’hôpital public s’est dégradé depuis ces 10 dernières années (73%).
  • On estime en région Occitanie que l’hôpital public rencontre plus des problèmes de moyens que de qualité des soins.


Les solutions proposées par les habitants de la région Occitanie

 
  • Pour améliorer le fonctionnement de l’hôpital public, la population de la région Occitanie dit qu’il faut en priorité plus de personnels (88%), de budget (75%) et de proximité (63%)
  •  94% sont favorables à une augmentation des moyens financiers de l’hôpital public français.
  •  Une fusion du ministère de la santé et de l’Assurance maladie serait souhaitée par plus de 7 habitants de la région sur 10 (71%).
  • Lutter contre les déserts médicaux : parmi les réformes spontanément proposées par les habitants de la région, beaucoup concernent le maillage territorial (17%) et notamment la lutte contre les déserts médicaux (12%) en obligeant les médecins à y exercer (9%), en améliorant la répartition du personnel (4%) mais aussi en développant des services de proximité (6%).

Sur le même sujet

Castries : découvrez la « ruée des fadas », une course d’obstacles déjantée !

Les + Lus