Toulouse : Les automobilistes manifesteront contre la hausse du prix des carburants le 17 novembre

illustration / © F3 LR
illustration / © F3 LR

Alors que de nombreuses pétitions circulent sur les réseaux sociaux contre la hausse du prix des carburants, à Toulouse la fronde s'organise. Les automobilistes participeront à la manifestation nationale annoncée le samedi 17 novembre, comme à Montauban ou Perpignan. 

Par Corinne Lebrave

"Nous appelons toutes les personnes à venir manifester leur mécontentement face à l'injustice de cette nouvelle augmentation significative de la hausse des taxes sur les carburants !"

L'appel a été lancé sur les réseaux sociaux et relayé dans de nombreuses villes. De Niort à Perpignan, en passant par Tours ou Montauban, de nombreux automobilistes disent : "Stop à l'augmentation des carburants" et les toulousains ont également répondu présents. 

Des actions sont prévues le 17 novembre et la pétition continue de circuler sur Facebook. Ce jeudi, 1700 personnes se disent intéressées par l'événement. 

Ces internautes ont décidé de refuser l'augmentation toujours plus importante du prix des carburants, et de faire remonter leur mécontentement jusqu'aux oreilles du président de la république. 

"C'est à vous citoyens, de faire bouger les choses et d'exiger que la mobilité reste accessible à tous. Non, nous n'habitons pas tous dans des villes de plus de 100 000 habitants ou des transports en communs sont mis à la disposition des habitants. Pensons aux ruraux, pensons aux travailleurs en horaires décalés, aux mamans seules, aux commerciaux, aux handicapés. Pensons à nous tous, Françaises et Français qui refusons de payer toujours plus cher pour se rendre sur notre lieu de travail ! "

A Toulouse, Le rendez-vous est fixé, mais ni l'heure ni le lieu ne sont connus pour l'instant. 

60% de fiscalité sur les carburants à la pompe : c'est le prix de la transition écologique. Mais depuis le début de l'année les prix flambent et les pleins coûtent chers. Notamment le gasoil.

Certains automobilistes ont calculé les répercutions sur leur portefeuille. Un chauffeur de VTC, qui promet de manifester explique : 
"En faisant 2 pleins par semaine, avec un réservoir de 40 L et 0,5 cts par litre d'augmentation, j'ai calculé perdre plus de 2000,00 € / an". 




 

Sur le même sujet

Les + Lus