Opération sentinelle : les militaires toulousains qui patrouillent à Pau redoublent de prudence

Publié le Mis à jour le
Écrit par Fabrice Valery .

Rencontre avec les militaires du 1er Régiment du Train Parachutiste de Toulouse en mission de sécurisation dans les rues de Pau. Après l'attentat contre des policiers sur les Champs-Elysées, les soldats savent qu'ils sont des cibles potentielles des terroristes. 

Ils sont entre 50 et 100 militaires toulousains, du 1er régiment du train parachutiste de Toulouse, à assurer 24 heures sur 24 la sécurité dans les rues de Pau (Pyrénées-Atlantiques) dans le cadre de l'opération Sentinelle.



Depuis jeudi dernier et la mort d'un policier abattu par un terroriste sur les Champs-Elysées, en pleine campagne présidentielle, les militaires redoublent de prudence. 



"Ça oblige a encore plus de vigilance" explique le brigadier Brandy, du 1er RTP de Toulouse. Les militaires savent qu'ils peuvent être des cibles potentielles. Ils n'effectuent plus de garde statique mais sont toujours en mouvement, à pied ou en voiture, armes chargées.



EN VIDEO / le reportage de Clément Alet et Jean-Michel Litvine

7000 militaires sont mobilisés chaque jour sur le territoire national y compris à Pau. Depuis deux ans que l'Opération Sentinelle existe la mission a évolué pour ces hommes qui représentent une cible potentielle.

 

Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité