Par opposition au Black Friday, lancement du Green Friday à Toulouse

Publié le Mis à jour le
Écrit par Cécile Frechinos .

Un réseau de vente d'éléctroménagers de seconde main crée le Green Friday, afin de sensibiliser aux alternatives à la consommation classique. Par opposition au Black Friday, les magasins Envie souhaitent favoriser le réemploi plutôt que l’achat neuf compulsif.

Difficile de résister au matraquage commercial que nous impose le Black Friday. Les promesses de bonnes affaires sont partout. Dans la rue, à la radio, à la télévision. L’an passé 15 millions de Français y ont succombé.



Mais selon une étude de l’UFC Que Choisir, les promotions du Black Friday permettraient d'obtenir des réductions de seulement 2% en moyenne. Pour certains acteurs de la lutte contre la consommation excessive, ce rendez-vous marketing est donc une incitation à l'achat compulsif.



Une analyse que partage la Fédération Envie. Fort d'un groupement de 50 magasins à travers la France (dont un à Toulouse), Envie répare et revend des appareils électroménagers de seconde main. Plus qu'un concept, le réseau de magasins dit vouloir lutter le gaspillage et la consommation excessive. 



Par opposition au Black Friday, la Féfération Envie a décidé de créer le Green Friday . Ce « vendredi Vert » est l’occasion de réinterroger les habitudes d’achat et de montrer qu’il existe d’autres manières de consommer. L’opération permet de bénéficier de nombreuses offres, surprises et conseils en magasin pour tout équipement rénové acheté.



Sortir de la logique du tout jetable 



Chaque année, Envie offre une seconde vie à plus de 90 000 équipements électroménagers ou multimédias : tri, réparation, nettoyage, test… Des professionnels travaillent chaque jour dans les ateliers pour « sauver » des équipements mis au rebut « Une machine rénovée peut repartir pour 10 ans, il faut sortir de la logique du tout jetable. » explique Anémone Berès, Présidente de la Fédération Envie.



Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité