"Ours mythes et réalités" : j'ai visité en avant-première la nouvelle expo du Muséum de Toulouse

Publié le Mis à jour le

C'est la grande exposition de l'année au Muséum d'histoire naturelle de Toulouse. Ours : mythes et réalités a reçu le label exposition d'intérêt national. Je l'ai  visitée en avant-première.

"L'ours : mythes et réalités" est un rendez-vous très attendu. Plusieurs mois qu'on en parle, au gré des reportages sur la naturalisation de l'ourse Cannelle, dernière ourse de souche pyrénéenne et clou de cette exposition. Autant dire que pour cette visite en avant-première réservée à la presse, c'est un peu la bousculade dans l'escalier... Vite stoppée par une grande ombre en bas des marches : celle d'un ours beaucoup plus grand que nous. Pourtant, à y regarder de plus près, l'animal qui projette cette ombre est bien plus petit que moi. D'entrée de jeu, le ton de cette exposition est donné : n'y a-t-il pas tout un monde entre l'ours et l'image que l'homme a de lui ?

L'ours, animal de contes et de légendes

La première salle est consacrée à cet animal mythique et fascinant souvent considéré comme "un double sauvage de l'homme". Il peuple les livres de conte et de légendes autant que les cavernes. 

L'ours dans la réalité

La visite se poursuit avec un portrait de famille. Du panda à l'ours à lunettes, de l'ours des cocotiers à l'ours polaire, les huit membres de la famille des ursidés sont présentés dans la salle suivante. Une confrontation avec la réalité où l'on découvre par exemple que cet animal parfois terrifiant n'est pas plus gros qu'une main à sa naissance :

Les ours des Pyrénées

Impossible d'évoquer les ours et leurs liens avec l'homme sans évoquer les Pyrénées. C'est l'heure de la rencontre tant attendue avec Cannelle, dernière ourse de souche pyrénéenne tuée par un chasseur en 2004. 
Elle est là, dans la vitrine, à côté d'un ourson et de Palouma, tous deux de souche slovène.
Et ce qui frappe ici, c'est la qualité de leur naturalisation. Brian Aiello, le taxidermiste du Museum a fait fort. Les ours ont l'air vivant. Malgré moi, je suis un peu émue derrière la vitre...

A LIRE AUSSI : CANNELLE STAR DE L'EXPO


Si loin si proche

L'exposition s'achève sur de drôles d'images : des zootropes 3D qui nous invitent à nous mettre dans la peau de l'ours et à constater de façon très réelle des similitudes flagrantes...
 

Un part-pris assumé

Symbole d'un parti-pris assumé et fin d'un très beau voyage dans le monde de l'ours et celui de l'homme, une phrase est mise en exergue pour clore l'exposition :

Michel Pastoureau : " En tuant l'ours, son parent, son semblable, l'homme a depuis longtemps tué sa propre mémoire et s'est plus ou moins symboliquement tué lui-même".

Une exposition, plusieurs lectures

Scénographie et mise en espace sont très bien pensées. Ours mythes et réalités est une très belle exposition du Muséum. Elle offre de nombreux degrés de lecture et de multiples pistes de réflexion, pour tous publics. 

Le reportage de France 3 Midi-Pyrénées lors de cette visite

Un autre regard sur cette exposition à lire ici.

 


L'exposition "Ours Mythes et réalités" se tient au Museum d'Histoire Naturelle de Toulouse du 11 octobre 2013 au 30 janvier 2014.
Une émission exceptionnelle de France 3 Midi-Pyrénées (partenaire média de l'exposition) sera diffusée le samedi 19 octobre à 15h50.