La patinoire place du Capitole à Toulouse sous des températures dépassant 15 degrés, est-ce bien raisonnable ?

Une patinoire a été installée place du Capitole à Toulouse / © S.Duchampt/FTV
Une patinoire a été installée place du Capitole à Toulouse / © S.Duchampt/FTV

La patinoire installée à Toulouse place du Capitole, même enrobée d'un discours de respect de l'environnement, interroge les réseaux sociaux et fait son entrée dans la campagne municipale. Archipel Citoyen dénonce l'"irresponsabilité" et l'"écologie cosmétique" du maire Jean-Luc Moudenc 

Par Vincent Albinet

Son fournisseur "utilise du Glycol alimentaire comme liquide de refroidissement" et "le prestataire a installé sur les bâtiments de son entreprise des panneaux voltaïques" : voilà qui ferait de la patinoire de plein air, installée pour les vacances d'hiver jusqu'au 23 février à Toulouse, place du Capitole, une installation respectueuse de l'environnement, en période de réchauffement climatique, sous des températures dépassant les 15 degrés.

Cette campagne de communication autour du retour de la patinoire, absente en 2019 pour cause de mobilisation des Gilets jaunes, ne manque pas de provoquer des interrogations sur les réseaux sociaux :

Au delà des réseaux sociaux, le retour de cette patinoire sur la place du Capitole vaut une volée de bois vert de la liste Archipel Citoyen envers l'actuel maire LR de Toulouse, Jean-Luc Moudenc, candidat LR/LREM à un nouveau mandat.

"On assiste à la continuation d'un modèle de consommation en essayant de mettre un peu de vert", se désole le porte-parole Maxime Le Texier. "C'est irresponsable de continuer ainsi. C'est un manque de courage politique de continuer à autoriser de tels événements. Nous mettons au défi Jean-Luc Moudenc de nous montrer le bilan de gaz à effet de serre de ce type d'installation".

"On pourrait croire à une mauvaise plaisanterie du maire sortant en constatant l’implantation d’une patinoire place du Capitole tout en l’écoutant à longueur de discours parler d’écologie", constate pour sa part Antoine Maurice, tête de liste d'Archipel Citoyen.

"L'idée d’installer un loisir familial place du Capitole durant les vacances de février est une bonne idée. Celle d’installer une patinoire nécessairement énergivore vient comme le témoignage et la confirmation de la profonde distorsion entre les discours et les actes de Monsieur Moudenc", observe-t-il.

L'"écologie cosmétique et de salon" du maire de Toulouse Jean-Luc Moudenc 


D'où la "dénonciation ferme" par le conseiller municipal EELV  de "l’écologie cosmétique et de salon de Monsieur Moudenc".

"Ce sujet est un sujet trop grave et trop sérieux pour être à ce point méprisé, ajoute-t-il. Alors que l’Australie brûle, alors que des températures records pour un mois de février sont relevées partout en France, alors que nombre de maires de grandes villes en France et dans le monde prennent à bras le corps la question du dérèglement climatique, en installant une patinoire place du Capitole, celui de Toulouse s’illustre définitivement comme un maire du passé. Les mesures cosmétiques de compensation pourraient prêter à sourire si elles ne venaient à nouveau illustrer l’inconséquence sur les sujets écologiques de la mairie actuelle".

La patinoire sur la place du Capitole, "un événement totalement privé" pour la mairie de Toulouse.


Sollicitée par nos soins, la mairie de Toulouse botte en touche. Elle évoque un événement permettant "à la fois aux Toulousains qui n'ont pas la chance de partir pendant les vacances d'hiver de se divertir à Toulouse et de faire découvrir au plus grand nombre la joie des sports d'hiver." Elle explique également que "la présence de la patinoire sur la place du Capitole est un événement totalement privé", nous renvoyant vers la société organisatrice de l'événement. Comme si un tel événement ne découlait pas d'une décision politique.





 

A lire aussi

Sur le même sujet

Les + Lus