Projet toulousain sur le vieillissement non retenu : pour Carole Delga, l'Etat n'a pas "motivé sa décision"

Au lendemain de l'annonce de l'abandon du projet toulousain d'un Institut Hospitalo-Universitaire (IHU) sur le vieillissement, la présidente de la région Occitanie Carole Delga dit regretter profondément cette décision, qu'elle estime non motivée. 

Carole Delga, présidente de la Région Occitanie
Carole Delga, présidente de la Région Occitanie © MaxPPP/ Isorel
Le CHU de Toulouse était candidat pour la création d'un IHU (institut hospitalo-universitaire) sur le vieillissement et la dépendance. Il avait en cela sollicité des financements mais le dossier vient d'être retoqué par le jury international chargé d'évaluer le dossier. 

La présidente de la région Occitanie, Carole Delga, dit regretter profondément cette décision, "l'ambition d'INSPIRE - Institut pour la prévention, le vieillissement en santé et la médecine rejuvénative - étant de faire émerger un grand pôle international de recherche-soins-innovation autour du vieillissement". 

Carole Delga juge d'autant plus incompréhensible ce couperet que "l'Etat n'a pas attribué l'ensemble de l'enveloppe dédiée à l'appel à projets IHU et n'a pas motivé sa décision".

La région Occitanie s'était engagée financièrement dans le projet. Elle avait en effet annoncé qu'elle assumerait le financement du bâtiment à hauteur de  23 millions d'euros, la maîtrise d'ouvrage de l'opération, ainsi que les dépenses de gros entretien et de renouvellement du bâtiment. "Au total, l'apport financier de la Région aurait pu être de 57 millions d'euros sur 10 ans", a tenu à rappeler Carole Delga dans un communiqué. .

 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
santé société