• FAITS DIVERS
  • MÉTÉO
  • POLITIQUE
  • ECONOMIE
  • SOCIÉTÉ
  • SPORT

Quenelle devant l'école juive de Toulouse : “Joe le Corbeau” mis en examen

Joe le Corbeau / © DR
Joe le Corbeau / © DR

Une information judiciaire a été ouverte et celui qui se fait appeler "Joe Le Corbeau" a été mis en examen mardi à Toulouse pour "provocation à la haine raciale". Il est suspecté d'avoir diffusé la photo de la quenelle devant l'école Ohr-Torah mais pas d'être l'homme qui pose sur le cliché. 

Par Fabrice Valery

Celui qui se fait appeler "Joe Le Corbeau", arrêté par les gendarmes mardi matin près de Marseille et transféré à Toulouse, a été mis en examen par une juge d'instruction mardi soir pour "provocation à la haine raciale", a indiqué à France 3 Michel Valet, le procureur de la République de Toulouse, confirmant une information de nos confrères de La Dépêche du Midi. 

L'homme est suspecté d'avoir diffusé sur internet la photo d'un jeune homme effectuant une "quenelle" devant l'école juive de Toulouse Ohr-Torah (ex-Ozar-Hatorah) où Mohamed Merah a tué 3 enfants et un adulte le 19 mars 2012. 

Le dessinateur activiste anti-sioniste n'est pas l'auteur de la photo ; il n'est pas non plus suspecté d'être l'homme qui pose en tee-shirt aux couleurs de Yasser Arafat, chapeau et lunettes de soleil devant l'école juive. Cependant les enquêteurs ont saisi son matériel informatique et espèrent ainsi remonter la trace de l'auteur de la photo. 

© DR
© DR

Mis en examen, "Joe le Corbeau" a été libéré et placé sous contrôle judiciaire. Son compte Twitter a publié mardi soir une information indiquant qu'il lui était interdit de publier des articles sur son site. Information confirmée par le procureur de la République, qui indique que cette interdiction figure dans les obligations du contrôle judiciaire.

Ce même site internet où un article a été publié mardi après-midi après l'interpellation et le transfert à Toulouse de Joe le Corbeau sous le titre explicite de "Joe Le Corbeau arrêté et déporté"

Sur le même sujet

Gard : 9 centres postaux en grève illimitée dans les Cévennes

Les + Lus