Rugby-Top 14 : large victoire du Stade toulousain face à Pau

Marvin Lestremau et Antoine Dupont, le 4 mai 2019. / © Pascal Pavani/AFP
Marvin Lestremau et Antoine Dupont, le 4 mai 2019. / © Pascal Pavani/AFP

Record d'essais, de points marqués, plus gros écart de la saison : déjà qualifié pour le dernier carré, le Stade Toulousain a conforté son leadership en surclassant une équipe de Pau remaniée (83-6) samedi 4 mai 2019, en ouverture de la 24ème journée de Top 14.
 

Par M.M. (avec AFP)

Cette victoire évidemment bonifiée, la plus large de la saison (+77), record d'essais à la clé (13), offre provisoirement douze points d'avance aux Toulousains sur Clermont, leur dauphin, qui reçoit Perpignan.
    
Pau, qui restait sur un succès très important face au Racing 92 (29-27) dans l'optique du maintien, avait choisi de faire tourner son effectif pour privilégier la prochaine rencontre, dans quinze jours à domicile face à Grenoble.
    
Résultat des courses, un match à sens unique. Et treize essais à zéro, dont six inscrits par six joueurs différents au cours d'une première mi-temps où les arrières toulousains, et notamment Maxime Médard, se sont régalés (40-6).
    
Positionné à l'ouverture après avoir été le grand artisan du succès toulousain à Castres (21-20, 7/7 au pied) lors de la prédédente journée, l'habituel arrière Thomas Ramos a parfaitement orchestré le jeu des siens en première mi-temps et confirmé que le staff toulousain aura l'embarras du choix au moment de la phase finale.
    
De retour à l'arrière après la sortie de Médard, Ramos a ensuite inscrit le premier des sept essais toulousains
d'une seconde période tout aussi déséquilibrée.
    
Au final, tous les trois-quarts toulousains, du N.9 au N.15 (Cheslin Kolbe, Maxime Médard, Sofiane Guitoune, Pita Ahki, Yoann Huget, Thomas Ramos, Sébastien Bézy et le remplaçant Antoine Dupont), ont marqué au moins un essai. Même Selevasio Tolofua, d'ordinaire troisième ligne centre mais replacé au centre à l'heure de jeu, y est allé de sa réalisation (35e).
    
Battus pour la neuvième fois en douze déplacements, les Béarnais, qui avaient déjà encaissé une sévère défaite lors de leur dernier déplacement à La Rochelle (71-21) il y a trois semaines, n'ont jamais été en mesure d'empêcher ce naufrage.
 

Ils ont dit...

Régis Sonnes (entraîneur de Toulouse, vainqueur de Pau 83 à 6) : "On a le sourire. On a réussi à rester dans les schémas collectifs tout au long du match. Pau avait fait tourner mais on a réussi à respecter ce que l'on avait travaillé. La défense a été bonne et tout le monde a bien bossé. Inscrire treize essais c'est bien pour le liant collectif. On a été efficace".
    
Maxime Médard (ailier de Toulouse) : "C'est bien pour la confiance. Pau avait fait tourner et nous a un peu facilité la tâche mais nous ne sommes pas tombés dans le piège de l'individualisme. On a fait le plein de confiance en attaque et on n'a pas pris d'essai: c'est une bonne opération. Il y a beaucoup de choses positives sur ce match et on a tous pris du plaisir".
    
Yoann Huget (ailier de Toulouse) : "On voulait se rassurer sur différents secteurs et notamment la défense. Nous avons rempli notre contrat en profitant de nombreux ballons de récupération. C'est un match abouti. On voulait se faire plaisir. Maintenant cette victoire ne nous procure aucune certitude, juste un peu plus de confiance".
 

Sur le même sujet

Les + Lus