• FAITS DIVERS
  • MÉTÉO
  • POLITIQUE
  • ECONOMIE
  • SOCIÉTÉ
  • SPORT

Sciences : Olympe, le supercalculateur au service de la recherche en Occitanie est l'un des plus puissants de France

© CALMIP Toulouse
© CALMIP Toulouse

Les calculateurs sont indispensables à la recherche scientifique. En faisant vivre des modèles mathématiques, ils nous projettent dans le futur. A Toulouse, Olympe est la 5ème génération de calculateurs. L'un des plus puissants en région. Il va permettre de faire avancer 200 projets jusqu'en 2022. 

Par Corinne Lebrave

C’est un domaine peu connu du grand public et pourtant, les calculateurs ont un impact direct sur notre quotidien. Prévisions météorologiques, anticipation et projection de productions industrielles, étude du changement climatique. Chaque jour ces supers ordinateurs, comme on les appelle, font avancer la recherche scientifique avec des capacités de calcul de plus en plus fines.
 

Olympe : 1,3 Pétaflops


Grâce à leur capacité de traitement de données, ils peuvent fournir des informations très pointues. Parmi eux il y a Olympe. Le calculateur de 5ème génération du CALMIP, (le mésocentre de Calcul de Midi-Pyrénées) à l’Espace Clément Ader au cœur du site Toulouse Aérospace Campus. Un ordinateur dont la capacité est de 1,3 Pétaflops soit : 1 365 000 000 000 000 opérations par seconde. Ce qui en fait un calculateur les plus puissants en région.
 

Au service de la recherche scientifique et de l'industrie


Difficile de se rendre compte de quoi Olympe est capable sauf pour les spécialistes. Concrètement, les ordinateurs ont toujours permis de rendre vivants des modèles physiques ou mathématiques. Leurs calculs permettent de prédire des phénomènes aussi variés que la résistance des plastiques dans l’industrie ou le déplacement à l’échelle de quelques kilomètres des mouvements des masses d’eau océaniques dans la Méditerranée. Les chercheurs pourront se rendre compte de la circulation des micros plastiques ou du plancton. Un merveilleux outil pour étudier par exemple l’impact des pollutions microscopiques ou anticiper le réchauffement climatique.
 

200 projets de recherches jusqu'en 2022


Installé et en production depuis le mois de Septembre 2018, Olympe va servir 200 projets de recherches jusqu’en 2022. Ensuite une 6ème génération de calculateurs prendra sa place. Olympe est bien moins puissant que le futur superordinateur dont vient de se doter le centre de calcul IDRIS du CNRS sur le plateau de Saclay en région parisienne. L’un des plus performants d'Europe. Il pourra effectuer 14 millions de milliards d'opérations par seconde. Avec 14 Pétaflops, il double la puissance de calcul disponible en France. Cet ordinateur sera destiné entre autres à la recherche en intelligence artificielle.

Si la puissance d’Olympe est 10 fois moins importante, Toulouse reste l'une des universités les plus compétitives grâce à son superordinateur. 8 ingénieurs de recherche travaillent au CALMIP, un laboratoire du CNRS.


Olympe en chiffres : pour les passionnés de calcul et d’informatique

1,3 Pétaflops  soit 1,3 millions de milliards opérations par seconde
76000 Gigaoctet de mémoire vive
15000 To d’espace disque temporaire
40 Go/s de débit de lecture et d’écriture
4,72 Millions d’Euros financés par l’Etat, la Région Occitanie et la Métropole de Toulouse
 

Sur le même sujet

Lagune de Thau : les huîtres n'étaient pas contaminées à la salmonelle

Les + Lus