Sécheresse en Haute-Garonne : les mesures de restrictions d'eau sont maintenues

Malgré la pluie, les mesures de restrictions d'eau restent en place en Haute-Garonne. Avec la sécheresse, le tarissement des cours d'eau commençait à s'accélérer. Les précipitations ont apporté un répit.

La Garonne photographiée à Toulouse le 19 juillet 2019
La Garonne photographiée à Toulouse le 19 juillet 2019 © X. De Fenoyl/MAXPPP
La pluie n'aura été qu'un simple répit en Haute-Garonne. Les précipitations du week end du 27 et 28 juillet ont permis d'empêcher l'accélération du tarissement de certains cours d'eau dans le département. Les services de l'Etat ont fait le point ce mardi 30 juillet sur la situation hydrologique avec un comité de l'eau.
 

Situation tendue sur la plupart des cours d'eau

Avec le temps chaud et sec de la deuxième quinzaine de juillet et l’épisode caniculaire qui a suivi, la baisse des débits des cours d’eau s’était nettement accélérée.
Des petits cours d’eau non réalimentés présentaient des débits assez faibles voire des assecs. Les débits des cours d’eau réalimentés ont été stabilisés grâce aux lâchers d’eau depuis les retenues et barrages.

Concernant les grands cours d’eau, le soutien d’étiage de la Garonne enclenché à la mi-juillet a dû être augmenté afin de tenir les seuils de gestion en Garonne aval (à Lamagistère dans le département du Tarn-et-Garonne).
En Garonne amont, la situation commençait à se tendre également et des mesures préventives ont été mises en place par certains gestionnaires pour réduire la consommation d’eau (réduction de la prise d’eau en Garonne pour l’alimentation du canal Saint Martory par le Syndicat mixte d’eau et d’assainissement de Haute-Garonne et des prélèvements agricoles, tours d’eau par les agriculteurs de l’Aussonnelle organisé par la chambre d’agriculture).
 

Le répit après la pluie

La pluie a apporté un peu de répit et empêché la situation de s'aggraver.

Les restrictions d'eau sont donc maintenues avec une interdiction totale de prélèvement sur le Tescou non réalimenté et des interdictions totales de prélèvements sur les petits cours d’eau non instrumentés et non réalimentés.
Cela concerne une vingtaine d'irrigants sur les cours d'eau suivants : 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
sécheresse météo climat environnement société